Les soldes, l’Espagnol et moi…

6
62 vues

Pour les modeuses averties, l’appellation « l’Espagnol », n’a évidemment aucun secret. Il désigne, bien-entendu, la célèbre marque de vêtements Zara, massivement présente dans toute l’Europe (et au delà, merci Buzz l’éclair). Tout d’abord, lorsque je visionne des blogs de modeuses et que je vois des modèles Zara, je suis toujours emballée. Ils ont un style superbe et j’applaudis des deux mains, ce que font leurs stylistes. Franchement, ils sont inspirés et ils m’inspirent… oui, enfin, ça c’est sur le papier, ou, en l’occurrence, sur la toile.

Car l’Espagnol, il ne conçoit la femme que dans des dimensions type Barbie. Très petite taille, élancée, mince évidemment, pas de poitrine et pas de fesses. Les créatures aux formes Brueghelienne, dont je fais partie, n’ont pas droit au chapitre. Et oui, j’assume, j’ai des seins et des hanches, qui m’ont été gracieusement offerts par Dieu… Ou était-ce plutôt l’oeuvre de ma délicieuse maman… Soupir…

Pour résumer, avant, quand je me baladais chez Zara, j’étais heureuse jusqu’à ce que j’essaye un vêtement : y’avait presque toujours un truc qui ne passait pas : un bras, un sein, une cuisse,… Bref, mon corps de femme ne trouvait que rarement vêtement qui lui allait et du coup, j’ai délaissé la chaîne. Et re-soupir…

Jusqu’à hier ! Oh magnifique journée ou Big m’octroya gracieusement un moment shopping rien qu’à moi. Lorsque je l’informa de mon plan de pénétrer dans l’antre de l’Espagnol, il fronça immédiatement les sourcils : « est-tu bien certaine ? Ce magasin à tendance à te fâcher définitivement avec le monde de la mode… »

Mais la, je ne sais pas pourquoi, il y avait un petit je-ne-sais-quoi dans l’air, qui me disait que je pouvais y aller sans crainte.

Et pourtant, ce n’était pas gagné d’avance ! Les soldes, et oui, ce phénomène saisonnier, ultra-populaire, transforme n’importe quelle boutique chic en marché au puces ou toutes les fringues s’emmêlent comme de vulgaires bouts de tissus prêts pour à être recyclés. Malgré cette appréhension terrible, je suis donc entrée, m’attendant à faire un tour rapide de 45 secondes afin de constater les dégâts occasionnées par les fashionistas furieuses.

Et bien non. Quel ne fut pas ma surprise de trouver un magasin bien rangé. Des piles, certes, mais de vêtements bien pliés et rangés par ordre de prix. Ça c’est pour les tables. Les vêtements sur les tringles étaient tout aussi bien rangés. On voyait assez clairement la différence entre la nouvelle et l’ancienne collection mais c’était surtout à cause des matières différentes, plus que par la rangement. Du coup, je me mets à visiter, à parcourir les piles et je finis par trouver quelques trucs. Je suis repartie avec une robe T-shirt avec un superbe imprimé type chevaux sur la plage (oui je sais, la description est naze et fait ringard…), un T-shirt Fragglerock avec une figurine type Muppet Show dessus et finalement un petit haut bleu cambrai, assez mignon. Le tout pour 32 Euros !

La ou c’est top, c’est que je n’ai rien essayé. Pas le temps. J’ai pris mon L habituel tout en me disant que je pouvais venir échanger. Rien ne me garantissait que les pièces choisies m’iraient vue mes mésaventures précédentes. Et bien non ! Tout me va et à ravir. Même la robe cheval !

Zara moi, c’est donc la réconciliation. Pour combien de temps ? Ça personne ne le sait. En tout cas, mention spécial aux vendeuses de ce magasin qui ont du avoir un boulot de dingue pour ranger les razias de tous les jours et font tout pour mettre les vêtements soldés en valeur. Pas une mince affaire quand on voit les quantités qui reste. C’est rare de voir cela pendant les soldes.

Et vous, l’Espagnol vous fait-il de l’oeil régulièrement ?

6 COMMENTS

  1. Oh oui l'Espagnol me fait sérieusement de l'oeil à chaque fois que je m'approche de lui ! :)Par contre, je dois TOUJOURS essayer car étant plutôt fine MAIS petite (1m52), j'oublie déjà leurs pantalons (là dessus je suis presque définitivement passée aux rayons "petite" des TopShop ou Asos). Par contre pour les robes et jupes c'est aléatoires, parfois c'est parfait au niveau de la longueur, c'est à dire au-dessus des genoux, et parfois c'est ultra mamie, genre jupe mi-longue horrible sur une personne de ma taille :)Malgré tout, avec le spanish on est quand même bien pote car faut avouer que les lignes sont vraiment sympa ces dernières années, et les chaussures pas mal du tout (surtout les ballerines basiques à 25€ ^^).

    • Salut Indiana. Merci pour ton commentaire. Oh oui, les chaussures sont d’enfer. J’essaye souvent et heureusement je n’achète pas. Elle ne sont pas d’un confort extraordinaire. Y’a bien un truc sur lequel je ne lésine pas c’est le confort de mes petits (ou grands…) pieds. Pareil pour les pantalons. Même si je suis plus grand que toi, comme je suis un peu plus large, ils rajoutent beaucoups de centimètres en dessous aussi. Du coup, ca fait carpette et comme je n’ai pas envie de les faire reprendre, je laisse tomber. Allez l’Espagnol, penses aux petites ! A bientôt.

    • Salut Missash, effectivement c’est dingue ! Non, je plaisante. Ils ont un stylee et j’ai du mal à trouver des trucs chez eux aussi. Pas evident. Et tu shopes ou toi, en général ? A bientôt.

Laisser un commentaire