Un jour j’irais la-bas

6
72 vues

Depuis que je regarde Masterchef, je suis fascinée par le personnage de Frédéric Anton. En effet, cet homme est vraiment fascinant. Tout commence par le regard qu’il jette au candidat, lorsqu’il s’apprête à goûter la préparation présentée. Déjà la, à la place du candidat, je me ferais du soucis. Il a l’oeil perçant et son regard dits mille chose du genre : « tu es bien sûre que tu veux que je goûte à ta préparation ? ». Fascinant…

Et puis il y a son évidente maîtrise du métier. En cuisine, je suis amateur. Je pense connaître les bases et encore, quand on regarde Masterchef, on a l’impression que même nos bases de base sont à mettre à la poubelle. Mais lui, il maîtrise cet art merveilleux qu’est la cuisine et ça se voit ! Lors de ces inspections parmi les candidats, il voit TOUT. Rien ne lui échappe, le bon comme le mauvais. Et c’est sûrement pour cela qu’il a été choisi.

Évidemment, devant autant de fascination, je me suis mise à Google-iser notre ami le chef Anton. J’ai donc trouvé facilement son établissement, le Pré Catelan, un « sympathique » petit restaurant à Paris. J’ai dis à Big, tiens ce serait sympa pour un anniversaire de mariage d’aller dîner chez ce monsieur. La recette de ravioli aux écrevisses de la dernière émission, m’avait fortement mise en appétit. Et puis je découvre le site du restaurant…

J’examine la carte avec délectation et la je vois des prix : l’Oeuf 95 Euro, La Tomate 75 Euro. Je me dits : « tiens, ce sont des menus à thème ». Et puis non, ce sont des plats déclinés autour d’un ingrédient et le prix, c’est le prix d’un plat… euh, d’accord… Bon, je feuillète plus loin. Ah chouette, y’a des menus, mais c’est 230 Euro par personne… Bon… Ça c’est compter sans les vins évidemment.

Relativisons, le chef Anton tient un restaurant 3 étoiles. Même sans y aller et sans goûter, il doit figurer parmi les meilleurs établissement du monde. Et pour cela, les prix sont sûrement justifiés. Malheureusement, notre modeste bourse de famille moyenne avec 2 parents qui travaillent à plein temps ne pourra pas s’offrir de repas dans ce merveilleux établissement d’aussi tôt. Même pour un anniversaire de mariage exceptionnel (genre 10 ans de mariage), ce ne serait pas raisonnable.

Pour conclure, j’irais peut-être la-bas un jour, mais ce sera uniquement si je gagne à la Loterie ou si on m’invite. Sinon, je ne ferais qu’en rêver. Pour ceux qui souhaiteraient tenter l’aventure, voici les coordonnées de l’endroit magique :

Le Pré Catelan, Route de Suresnes, Bois de Boulogne, 75016 Paris, France

Et vous, cela vous tente de manger dans un restaurant gastronomique ? Jusqu’ou iriez-vous pour pouvoir y manger ?

PS : Chef Anton, si par le plus grand des hasard vous me lisez et qu’une envie soudaine de m’inviter dans votre établissement vous envahirais, n’hésitez pas une seule seconde. Je viendrais avec grand plaisir et vous ferais un article spectaculaire ! Attention, si vous oubliez d’enlever la peau des poivrons ou si vous faîtes brûler les champignons, je ne serais pas tendre 😉

SHARE
Previous articleTotalement Gleek
Next articleJe vais donner ma voix et vous ?
Quadra et j'aime ça, parce que les quadra c'est le pouvoir - Bruxelloise - Addict aux produits de beauté - Passionnée de mode - Amoureuse de son Big et de sa Pitchoun

6 COMMENTS

  1. J'aime beaucoup aussi l'émission même si après l'avoir regardé je me dis toujours que ce que je cuisine à côté c'est vraiment pas terrible 😉

    • Haha, effectivement Laurence. Quoique, moi, mon Big d’amour, ca l’inspire l’émission. Il m’a fait une super entrée pour mon anniv et il a appris à cuisiner les champignons comme personne. Y’a de bons petits trucs à en tirer 😉

    • Il est vrai que la dernière émission était assez dure mais avouons qu’à ce stade, il est difficile de comprendre que les candidats ne connaissent même pas les ingrédients d’une mousse au chocolat… Ils sont durs, mais jusqu’à présent, ils ont toujours été juste.

  2. Ce qui est paradoxal c'est que ce sont des candidats qu'ils ont choisi! Quand à être juste, là, tu ne peux pas dire ça… L'exigence est la règle en cuisine mais Masterchef, je ne suis pas sure que ça soit de la cuisine 😉

    • Effectivement, c'est un pas dans la bonne direction, mais on est aux prémises de la vrai bonne cuisine de pro, c'est un fait. Quand tu dis que je ne peux pas dire qu'ils sont "justes", estimes-tu qu'ils soient encore trop gentils avec les candidats ou qu'ils soient trop durs ?

Laisser un commentaire