Aujourd’hui, je fais du télé-travail

8
78 vues

Mon entreprise asiatique, basée en Belgique, planche sur un projet de télé-travail depuis un long moment. Des expériences sont en cours. Un règlement a même été rédigé et communiqués aux employés, mais la réalité quotidienne démontre que l’accès à cette flexibilité dépend largement du bon-vouloir du manager direct ou du responsable du département.

Il faut dire que la culture de travail asiatique et le télé-travail sont deux choses diamétralement opposée.

En effet, mes collègues d’extrême Orient ont une culture de travail fondamentalement différente de la nôtre. Eux passent volontiers 10, voir 12 heures par jour, sur leur lieu de travail. Je ne compte pas le nombre de fois ou je reçois un e-mail vers 18H00 en provenance de la-bas. Ils ne vivent que pour cela et par conséquent, il est bien normal pour eux de passer autant de temps la-bas. Je ne m’étendrais pas sur l’efficacité même si on peut reconnaître que le corps et cerveau humain a ses limites par rapport aux nombres d’heures par jour ou l’on peut se concentrer et produire quelque chose de bien. Mais bon…

Il y a quinze jours, notre grand manitou des ressources humaines nous fait parvenir un e-mail mentionnant que le 28 Octobre et la journée nationale du télé-travail et que l’entreprise va y participer. Il nous invite à consulter le document qui explique le fonctionnement du télé-travail chez nous et nous invite à rentrer une demande dans notre système de gestion des absences.

Nous demandons à nos managers respectifs si nous pouvons participer et la, c’est le drame. En effet, nos managers n’ont pas l’air très chaud, et c’est peut de lire, de voir leurs larbins officier, de chez eux, tranquillement installés dans leur canapés.

Ils finissent par céder mais uniquement à la condition que nous ne prenions pas tous notre jour en même temps et que :

  • nous soyons disponibles par téléphone à tout moment
  • nous soyons joignables sur notre pc à tout moment
  • nous n’échappons pas à des réunions prévues et qui pourrait être annulées à cause de notre absence.

Même si je comprends toutes ces craintes et « obligations », je trouve tout cela tout de même très puéril et une démonstration brutale du manque de confiance des managers face à leur staff.

En effet, je pense qu’il va de soi que ces règles soient respectées et nous les rappeler est comme une gifle par rapport à notre sens des responsabilités. Nous avons tous des posts à responsabilités et sommes tous la depuis plus de 5 ans, même 10 pour la plupart. Donc si notre bonne foi est encore mise en question à ce stade, je ne comprends plus.

Rappelons aussi que le télé-travail est une forme de flexibilité proposée à l’employé qui lui permet de mieux optimiser son temps. Partir faire une course ou aller chercher ses enfants à l’école doivent être rendus possibles par ce genre d’opportunités. De nombreuses études ont déjà démontrées que le télé-travail améliore la productivité de tout un chacun. Alors pourquoi autant de craintes ?

Je suppose que mon boss envisage ma journée de travail comme suit :

  • 09H00 : réveil
  • 09H30 : connexion
  • 09H35 : pause café
  • 10H00 : lire ses mails
  • 11H30 : apéro
  • 12H00 : lire ses mails
  • 12H30 : déjeuner
  • 14H00 : faire une téléconférence
  • 15H00 : pause café
  • 15H30 : lire ses mails
  • 16H00 : aller chercher Pitchoun à l’école et fin de la journée…

Alors qu’elle ressemble plutôt à cela :

  • 06H30 : réveil
  • 08H15 : conduire Pitchoun à l’école
  • 08H40 : connexion avec un café (quand-même ;-))
  • 11H00 : petite pause bio et coca dans le frigo
  • 11H05 : mails et discussions
  • 14H00 : oups, il faut manger, tranche de fromage dans le frigo
  • 15H15 : aller chercher pitchoun à l’école
  • 15H45 : reconnexion et travail non-stop
  • 19H00 : fin de la journée

Je ne dis pas que je ne vais pas faire de pauses en regardant un truc sur le web, mais ma position physique ne change rien à cela. Que je sois chez moi, tranquillement installée dans le canapé ou à mon bureau, je le fais quand-même. N’oublions pas non plus les avantages : la concentration à domicile est plus élevée, car on n’est pas dérangés régulièrement par un collègue qui surgit pour poser une question. La disponibilité n’est pas non plus problématique dans la mesure ou nous avons un espèce de messenger et que tous le monde est dessus. Et puis, nous avons tous un téléphone.

Alors au diable les préjugés et idées reçues sur les employées qui ne seraient pas capables de gérer leur nouvelle « liberté ». C’est dépassé ça. Les entreprises d’aujourd’hui doivent savoir gérer les conditions qui les entourent. Le télé travail est un outil merveilleux et peut permettre à l’entreprise d’économiser beaucoup d’argents : carburant, espace de travail qui sont des économies mesurables immédiatement.

Et vous le télé-travail vous pratiquez ? Pour ou contre ?

SHARE
Previous articleYou can leave your hat on
Next articleRetraitée à 29 ans…
Quadra et j'aime ça, parce que les quadra c'est le pouvoir - Bruxelloise - Addict aux produits de beauté - Passionnée de mode - Amoureuse de son Big et de sa Pitchoun

8 COMMENTS

  1. Chez nous il est possible de le pratiquer (il faut répondre à ses mails dans la demi-heure, c'est la seule obligation) mais je préfère ne pas le pratiquer car je ne me sens pas assez disciplinée pour cela…

    • Ah oui effectivement mais bon, on ne peut malheureusement pas y échapper aux collègues, il faut faire avec malheureusement.

  2. Ohhhh comme j'aimerais pouvoir travailler de chez moi. Ca m'éviterait d'avoir à supporter mon collègue de bureau qui agit comme s'il était seul sans le bureau, laisse la porte du bureau ouverte histoire que le bureau ressemble à un moulin, râle toute la journée, hurle littéralement au téléphone et fini 1 jour sur 2 par me filer une migraine. Ca m'éviterait aussi de me geler à cause d'un chauffage très bas ou pas allumé, de pouvoir bosser enroulée dans mon gros pull doudou si j'en ai envie. De changer d'horaire de pause déjeuner aussi (j'ai faim tôt), de ne pas être obligée de crapahuter en voiture jusqu'au boulot tôt le matin parce que sinon il n'y a plus de place pour se garer sur le parking… bref si je pouvais bosser de chez moi je serais plus efficace et plus heureuse en plus.

    • Merci pour ton commentaire Jenn ! Oui en effet, tu as mis le doigt sur les avantages la. Aujourd’hui, j’étais confortablement installée dans mon canapé et j’ai été plus productive que jamais. A midi, j’ai mangé deux petits pains pizza tranquillement. J’ai regardé le journal télévisé tranquillement. Et j’ai vraiment pris mon pied ! Franchement je recommande. Et si en plus, on peut faire l’impasse sur les boulets, c’est tout bonus. Didons, ton collègue-la, il est grand temps que tu le remette à sa place ! Non mais…

  3. Coucou, oui, c’est sût il y a beaucoup d’avantages. Mais il faudrait que
    l’on puisse faire les deux, car être cloitrée chez soi tous les jours, c’est peut-être mauvais pour certaines personnes.
    Un peu de chaque, ce serait l’équilibre parfait !

    • Hello Koosarah3. Evidemment, le télétravail, c’est quelque chose d’occasionnel. Parfois, c’est utile mais à petites doses.

Laisser un commentaire