Saint-Nicolas, patron des sourires

6
72 vues

Apportes-moi des pommes dans mon petit panier…. ou du sucre, ou des biscuits, ou des bonbons,… Les variantes sont nombreuses.

Mais qui est donc ce vieil homme vécu d’une robe rouge, d’une barbe blanche et accompagné d’un âne ou d’un cheval et de son éternel Père Fouettard ?

Selon Wikipedia, il est le saint patron de la Lorainne mais aussi des écoliers et des marins !

Saint-Nicolas est surtout synonyme de grande fête pour les plus petits. En effet, pendant la nuit du 5 au 6 Décembre, celui-ci dépose au pied de la cheminée des cadeaux à ceux qui auront su être les plus sages.

Pendant les semaines précédant la Saint-Nicolas, les enfants rédigent une jolie lettre en expliquant au grand saint, à quel point ils ont été gentils et obéissants. A quel point ils ont mangé leurs légumes et ont appris leurs leçons. Ils bouclent leur petit courrier en exprimant leur demande spécifique par rapport aux jouets qu’ils souhaiterait voir enrichir leur collection.

La veille de la venue de Saint-Nicolas, l’enfant dépose son soulier devant la cheminée. Dans la cheminée se trouve une carotte pour l’âne, une bière pour le Père Fouettard, des biscuits et du sucre, c’est selon les versions.

La fête n’est célébrée que dans le Nord de l’Europe, en Belgique, au Pays-Bas et dans une toute petite partie de la France.

Même si l’aspect commercial de Saint-Nicolas est inévitablement présent, je ne résiste pas quand j’entends ma Pitchoun chanter sa petite chanson de Saint-Nicolas dans son lit, avant de s’endormir, en espérant que celui-ci ne l’oubliera pas.

Et vous, Saint-Nicolas, vous fêtez cela ?

6 COMMENTS

    • Mais euh, on n’est jamais trop vieille pour fêter quelque chose ! Quoique, j’ai été très sage mais moi, il ne m’a pas rempli mon petit soulier…

Laisser un commentaire