Bart voudrait-il la peau de la Belgique ?

5
143 vues

La réponse à la question du titre, je pense que je ne la connais que trop bien. Bart De Wever veut la fin de la Belgique et l’indépendance inconditionnelle de la Flandre, en incluant Bruxelles en territoire flamand. Mais revenons-en au faits de ces derniers jours.

Ce lundi 3 Janvier, notre dernier sauveteur national, Johan Vande Lanotte, remets une proposition de réforme de l’état belge aux 7 partis engagés dans la discussion. C’est la note de la dernière chance. En effet, après de nombreuses tentatives de discussions, la désignation de plusieurs démineurs, réparateurs, démystificateurs et autres spécialistes en « -eur », d’innombrables querelles, des mois de débats creux, quelqu’un avait enfin eu le courage politique de discuter avec tous ces « élus » (qui entre nous, ne pensent qu’à leur mandat et surtout au plantureux salaire qui va avec) et de, suite à ces discussions, rédiger une proposition osée, qui allait déjà loin dans la réforme de l’état. Enfin c’est mon avis.

Oui, mais c’était sans compter, mon éternel copain Bart De Wever ! Et oui, car après un « oui mais » timide de quelques « petits » partis flamands et des partis francophones est venu le « non mais » de amis séparatistes du NVA et du CD&V. Je note les noms, même si beaucoup ne savent pas de qui je parle. C’est pour la postérité car cette fois-ci il faut accuser et ne pas hésiter à montrer du doigts.

Car l’heure est grave ! Johan Vande Lanotte, ce type courageux, ce robin des bois qui a pris sur lui pour concilier les inconciliables a présenté sa démission au Roi. Le Roi réserve sa réponse une fois de plus et va probablement lui demander de poursuivre sa mission. Mais nul doute que nous sommes de nouveau devant une situation d’échec. Et ce grâce à qui ? Je vous le donne en mille : mon ami Bart ! Et ses crétins de suiveurs du CD&V qui eux n’ont qu’en tête les prochaines élections.

Et tout ça pour une question d’étymologie… Car les CD&V/NVA prétendent que le « non mais » flamand a le même signification que le « oui mais » francophone…

En tout cas, je ne sais pas ce qu’il se passera par la suite. Tout est possible. Mais la, j’ai vraiment très peur pour mon pays.

Ce qui me choque le plus, c’est que le pays et ses citoyens continuent tranquillement à vaquer à leurs occupations. Comme si tout cela était loin de leur réalité quotidienne et que cela ne leur concernait pas. Mais je crains que la situation ne soit plus grave qu’elle n’y paraît. La Belgique n’existe plus que sur les atlas et dans les livres d’histoire, car de sa substance, une poignée de radicalistes et de séparatistes est en train de la vider. Encore une triste journée pour mon Pays…

5 COMMENTS

  1. C’est clair que la Belgique n’est plus celle de nos ancêtres.. nous sommes loin de la Muette de Portici (cf: http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Muette_de_Portici –> révolution 1830).

    Ce Bart de Wever n’est rien d’autre qu’un nouveau Mussolini, voir pire un certain allemand ! A linkebeek, petit commune « flamande » non loin de Bruxelles, le bourgmestre (le maire) est un francophone, et la plus part des élus le sont aussi…. sauf que…. c’est une commune flamande, et il faut donc faire tout en flamand…. et ce même si les élus ne comprennent pas le flamand (ce qui est apparemment le cas pour 70 ou 80 % des élus)… Ces bourgmestres ne sont pas reconnus par la Flandre qui plus est et le gouvernement flamand envoi un émissaire de la région pour VERIFIER si les conseils communaux sont bien fait en flamand. Désolé mais pour moi c’est pareil qu’a l’époque de l’occupation allemande… sauf qu’a l’époque l’émissaire bien on l’appelait « gestapo ». Ces politiciens ne sont pas du tout en ligne avec la population belge… la moitié francophone du pays n’en a strictement rien à faire des flamands… ils sont indifférents… mais les flamands eux sont virulents et ce suite à une poignée, un groupuscule d’ignares, de méprisants et de mr nombril du monde.

    C’est comme si on avait donné à ces gens un pouvoir qui les dépassent… comme si la Belgique n’avait jamais fonctionné avant eux et qu’enfin ouf, qu’il va y remédier à coup de machette. …

    Voici une citation que j’aime bien et qui vient de la planète des singes, tout à la fin, quand l’acteur se rend compte qu’en fait il est sur terre :

    « Ce monde de cauchemar, c’est la Terre. Les criminels ! Ils les ont fait sauter, leurs bombes ! Les fous ! Je vous hais ! Soyez maudits jusqu’à la fin des siècles ! »

    Et bien moi je maudis Bart, je maudis les politiciens qui ne pensent qu’a une chose, sauver leur travail et leur salaire….

    Au fait Bart, c’est toi qui a eu la couronne avec la galette des rois ???

  2. Moi aussi ça me choque de voir que personne ne se bouge alors qu’en France, on fait des grèves pour beaucoup moins que ça. Surtout quand je vois qu’à l’ULB, on fait tout le temps des actions manifs pour plein de trucs moins importants et là… à part écrire unité en alignant les gens, je ne vois pas trop ce qu’on fait… Mais je dois avouer que ça devient fatiguant de voir que rien ne bouge, que les politiciens font leur petites gueguerres et qu’ils n’en ont rien à battre de la population…
    Je plains Albert aussi!

  3. Je plains les francophones qui habitent une commune flamande…Ce n’est pas toujours la guerre entre flamand et francophone : je partage mon bureau avec un néerlandophone et on s’entend très bien…

  4. Ouuuhh que oui il veut la séparation… Je ne vois pas d’autres explications…
    Il m’ennerve, il n’a pas les épaules pour se trouver au fédéral… j’en viens même a regretter Leterme c’est dire!
    Sincèrement je ne sais pas vraiment ce que l’on doit faire pour les faire réagir.
    Je n’ai pas été à la marche de ce dimanche car elle manquait d’un message clair.
    Je ne souhaite qu’une chose, qu’on ne retourne pas aux urnes car je le dis ici, je ne me déplacerai pas une nouvelle fois pour allonger encore de 6 mois cette mascarade.

Laisser un commentaire