Top Chef 2011 : Et paf le belge…

6
176 vues

C’était lundi soir, Top Chef, le concours culinaire télévisé pour jeunes chefs talentueux. L’émission faisait son grand retour sur les ondes francophones de M6 et de RTL-TVI. Pour ceux qui aiment le genre, nous nous souvenons tous de la saison précédente ou notre candidat national, Alexandre Dionisio avait beaucoup fait parler de lui. Sa personnalité, ses éclats mais aussi ses réalisations ont vraiment donné une autre dimension à l’émission.

Alexandre poursuit d’ailleurs un très beau parcours. Après son départ de l’émission, il a ouvert un restaurant « Alexandre » dans le centre de Bruxelles, à deux pas du Comme chez Soi. En même pas 1 an, il a réussi à décrocher sa première étoile au Michelin. Au départ j’étais sceptique, et je faisais partie de ceux qui croyait qu’Alexandre c’était beaucoup de blabla, de personnalité, mais dont les talents culinaires n’était pas forcément ceux d’un grand chef. Et bien, je peux dire haut et fort que je me suis trompée. Il a confirmé son talent et l’a fait avec brio. Je lui dis donc BRAVO. Du coup, je n’ai aucun espoir d’aller manger dans son resto un jour. Dès qu’un restaurant prend une étoile, le prix son décuplés… Dommage. J’aurais bien aimé tester et vous publier un petit récit ici.

C’est donc avec ce beau succès en tête, que j’ai donc découvert lundi la première émission de la saison 2011 de Top Chef. Démarrage sympa avec une épreuve de cuisine ou il fallait préparer un légume en entrée, plat et dessert. Ils ont tous été ingénieux. L’endroit était aussi ludique. Une petite gare. Et les passants qui observaient égayés les différentes actions des candidats. C’était sympa. J’étais un peu triste de voir partir ce petit gars modeste, sans expérience partir. Pour moi, c’était le gars avec l’oursin qui aurait du prendre la porte. Mais bon.

Ensuite, la deuxième pré-sélection qui s’est déroule dans un aéroport, à l’extérieur, sur une terrasse. Les candidats avait pour objectif de réaliser trois bouchées à partir de produits dégotés dans la superette de l’aéroport. Perso, cette épreuve me paraissait plus simple. Mais bon, je n’y étais pas hein. Et la, nous découvrons notre ami belge ! Adrien Clauwaert. Adrien a l’air tout gentil, tout timide. L’opposé d’Alexandre… En voyant ses vidéos de présentation, je repère très vite qu’il officie chez David Martin au restaurant La Paix à Anderlecht. Très bonne référence. Je fond donc de grands espoirs en Adrien, car candidat sérieux. Et il passe cette première sélection avec brio. Petit clin d’oeil pour la demoiselle maladroite, Tiffany, avec son arbre… OMG. Mais qu’est-ce qu’elle m’a énervée celle-la, avec son arbre. En plus, je me demande ce qu’elle a bien pu servir au chef, vu que ses aliments ont été projetés au sol au moins 3 fois… Vivre les montages !

Petite remarque aussi concernant les chefs. Quel choc en voyant Thierry Marx. J’espère qu’il va bien et que ce n’est qu’un coup de fatigue mais il n’avais pas l’air au mieux de sa forme, le pauvre.

Venait ensuite une épreuve beaucoup plus classique : la préparation d’un grand classique de la cuisine française mais sous une autre forme. Pas évident et pourtant, les candidats ont été créatifs, en tout visuellement car pour le goût, nous devons nous fier à l’avis de chef. Et la… boumbadoum, Adrien se retrouve en rattrapage. L’épreuve de rattrapage consistait à préparer un poisson. Et la… re-boumbadoum Adrien confond du cabillaud avec du lieu jaune. Aie. Perso, je ne peux pas distinguer un calamar, d’une sole, mais un cuisiner expérimenté a-t-il le droit de ne pas pouvoir faire cette distinction ? J’en doute…

De plus, sa préparation n’avait pas l’air très gustative. J’avais l’impression de voir un plat sorti de ma cantine du bureau, c’est dire.

Vraiment dommage car il avait l’air vraiment sympa ce gars et je ne doute pas une seule seconde qu’il avait le niveau requis pour aller beaucoup plus loin.

Que rajouter d’autre ? Qu’on est content de retrouver nos chefs émérites diablement sympathiques. De retrouver Stephane Rottenberg. Et surtout de découvrir Agathe Lecaron aux commandes de cette émission. Agathe, les belges la connaissent car elle a officié sur les chaînes d’RTL pendant de longues années. C’est une animatrice qui ne manque vraiment pas de piquant et qui a une personnalité bien à elle. Malheureusement, dans ce genre d’émission on lui demande d’être une potiche et ce n’est pas dans Top Chef que son talent sera révélé.

Pour conclure, je suis contente de retrouver Top Chef, car le paysage télévisuel est un peu morne en ce moment. Par contre, l’émission est vraiment trop longue. J’ai du mal à tenir. Non pas que ce soit lassant mais simplement que 2H30 c’est beaucoup. De plus, je viens de commencer Weight Watchers. Alors regarder une émission culinaire alors qu’on est obsédé par la bouffe, c’est pas du tout une bonne idée.

Qui, qui, qui a regardé ? Qu’en avez-vous pensé ?

PS : n’oubliez pas le sondage avec la question de la semaine en haut de la colonne de droite ! Merci.

6 COMMENTS

  1. J’adore ces émissions culinaires. Comme toi, j’ai trouvé très étrange que la pauvre maladroite ait pu leur faire goûter quelque chose…. Mais bon!

    Niveau durée, je ne peux pas trop jugé étant donné que j’ai regardé la moitié et enregistré le reste pour le lendemain soir…

Laisser un commentaire