L’heure d’été c’est l’heure de la revanche

5
167 vues

Comme tous le monde le sait, la nuit de samedi à dimanche, nous sommes passés à l’heure d’été, comme bon nombre d’autres pays. Cette pratique, appliquée depuis le début des années 1900, a pour but de mieux profiter de la lumière du jour et donc, de faire des économies. Les experts ne sont pas d’accord sur les bénéfices réels de cette pratique et le sujet est fortement débattu. Le changement d’heure se fait le dernier week-end de Mars pour le passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été et le dernier week-end d’octobre pour le passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver.

Quoiqu’il en soit, ce dimanche matin, nous avons tous du avancer nos montre de 1 heure et 1 heure de sommeil précieux s’est donc volatilisée.

Que vient faire ma Pitchoun dans cette histoire, me direz-vous ?

Depuis 2-3 mois, petite Pitchoun se réveillait très tôt. Au début, nous avons eu droit à des réveils en fanfare vers 5H00 du matin avec hurlements à la clé. Quelques semaines plus tard, après de longues explications et de pénibles négociations, nous avons réussi à lui faire comprendre que hurler au réveil, ce n’était pas une option. Surtout que ce phénomène est survenu vraiment soudainement, sans aucune explication rationnelle derrière. Elle a compris et crie gentillement : « maman/papa, j’ai bien dormiiiii ». Le hic, c’est l’heure. L’heure de réveil s’est malencontreusement stabilisée à 6H42 et ça c’est dure. Il est vrai que, ce n’est pas très loin de 7H00, mon heure de réveil normale. Sauf que, avant, c’était moi qui allait la réveiller vers 7H20, après que j’ai pu prendre ma douche ! Donc, oui, ça fait 40 minutes d’un monde de différence.

Nous la couchons donc hier soir et nous attendons à ce que ce matin, le cri fatidique n’arrive pas. Bingo, je me suis levée sur la pointe des pieds à 7H00, j’ai pu prendre ma douche paisiblement, enfin, un peu la tête dans le BIEEEEP quand-même, ça fait une heure de moins pour moi aussi hein… Et puis, à 7H20, j’ai du la réveiller et la, ce fut le drame inversé. Elle ne voulait pas se lever et hurlait, évidemment. Une vrai castafiore ma fille. Je suis ressortie de sa chambre afin de la laisser s’apaiser un peu. Évidemment, elle s’est rendormie. Pourtant, nous nous rapprochions du 6H42 fatidique. Mais Pitchoun ne le voyait pas du même oeil. J’y suis retournée avec un ultimatum terrible et cruel (non non, je ne vous le dirais pas) et après avoir compté jusqu’à 3, elle était assise dans son lit, prête à démarrer sa journée.

La préparation fut pénible mais au final, nous sommes arrivés à l’heure à l’école.

La morale de l’histoire ? J’ai jubilé d’avoir pu la réveiller moi-même. Fini le vol intempestif de précieuses et vitales minutes de sommeil. Fini l’anarchie. C’est à nouveau moi le chef et moi qui inflige le réveil non-désiré. Qu’est-ce que ça fait du bien !  Oui mais pour combien de temps ? Car le soleil lui, il continue à se lever de plus en plus tôt….

Et vous, vous gérez comment le passage à l’heure d’été ? Vous aimez, détestez, êtes totalement insensible ou indifférent ? Comment vos enfants passent-il ce cap ?

5 COMMENTS

  1. totalement insensible, sauf cette année parce qu’évidemment on a décidé de faire la fête justement ce jour-là donc j’ai encore un peu la tête dans le coltard, trop d’alcool + une heure de sommeil en moins c’est cruel.

  2. j’adore le passage à l’heure d’été : il fait jour plus longtemps et nuit à 20 heures maintenant ! pour le sommeil, j’ai de toute façon du mal à dormir, alors….

  3. Mon fils (16 mois) se lève à 6h40 la semaine et il a très dur (pas de pleurs mais il dort à moitié quand je l’habille!), le week-end jamais de réveil avant 8h30/9h (en allant dormir à 19h30 tous les soirs et en faisant encore une sieste de minimum 2h l’après-midi!) donc dimanche matin il s’est levé à 9h nouvelle heure donc pas perturbé ouf!

Laisser un commentaire