The Good Wife, c’est elle…

1
145 vues

Celles et ceux qui connaissent la série télé « The Good Wife », comprendront ce que je veux dire. D’un côté vous avez l’homme d’affaire, le politicien affluent. De l’autre côté, l’épouse discrète mais tributaire des choix de son mari. Entre-eux une sordide histoire de fesses.

Que DSK ai fait ce qu’il fait ou pas, cela le regarde lui et son épouse. Je ne juge pas car je ne sais pas ce qu’il s’est passé. Je n’y étais pas.

Ce qui me choque, c’est que la presse américaine, elle, l’a déjà jugée et condamnée. Pour l’opinion publique américaine, Dominique Straus-Kahn est un violeur, point barre. Ils s’acharnent sur lui et ne se remettent pas en question quand à sa possible innocence.

C’est pareil pour le système juridique américain, qui est très différent du notre. On est coupable et on doit mettre toute en oeuvre afin de prouver son innocence. Tout le contraire de chez nous, ou on est présumé innocent et c’est au procureur de démontrer que l’on est coupable des faits reprochés. Cette différence de principe fondamentale influence terriblement la façon dont les médias communiquent sur cette histoire..

Je ne connais pas bien DSK. Tout ce que je sais, c’est que c’est un brillant économiste et j’ai toujours eu de l’admiration pour ces hommes et ces femmes qui changent l’humanité, par leur savoir ou leur connaissances. Je savais vaguement qu’il était candidat à la présidentielle française prochaine, un sérieux candidat même. Mais cette candidature n’est plus d’actualité, car l’homme va devoir se battre pendant les mois qui viennent afin de remettre la vérité à sa place, quelle qu’elle soit.

Mais le but de mon article était de parler de Anne Sinclair. Car dans toute cette histoire, c’est elle qui trinque, qui déguste. Son mari est accusé de tentative de viol. En d’autres termes, il a essayé d’avoir des rapports avec une autre femme. Je pense que ce n’est que la pointe de l’iceberg mais je m’engagerais pas plus loin dans les suppositions, car cela ne me regarde pas. Ce que je sais c’est que cette femme reste, envers et contre tout, aux côtés de son mari, qui est maintenant assigné à résidence, équipé d’un bracelet électronique. Elle est digne et aimante. Elle a mis tout en oeuvre afin de lui permettre d’être libéré. Pas facile tout ça…

Ma théorie ? J’en ai plusieurs : rapports consentis et puis changement d’avis quand la femme de ménage a découvert qui était son partenaire. Ou encore complot et piège. DSK était connu pour son appétit sexuel mais est-ce une raison pour le qualifier de violeur ? Je ne pense pas. J’espère pour le bien de tous que la vérité pourra sortir un jour et que les esprits s’apaiseront.

Et vous, que pensez-vous de ce fait d’hiver qui s’est transformé en nouvelle ultra-médiatisée ?

1 COMMENT

  1. Pour parler d’Anne Sinclair, je me demande comment et pourquoi elle est aussi présente et prête à tout pour le sortir de là… Sincérement, avec toutes les histoires sordides qu’il y a autour de lui et tout ce à quoi elle a renoncé, je suis sidérée devant une telle abnégation !

Laisser un commentaire