La solitude de la maman unipare

32
131 vues

J’ai fait le choix de n’avoir qu’un seul enfant. Ce choix je l’ai fait consciemment, pour diverses raisons : santé défaillante, espace, peur de ne pas pouvoir assumer un autre enfant. Bref, un choix vraiment très rationnel, malgré une grosse envie de deuxième enfant. Mais je l’assume et je le vis raisonnablement bien. Sauf qu’à certains moments, c’est plus compliqué.

Prenez l’école par exemple. A l’école de Pitchoun, la plupart des parents sont sympa. Le hic, c’est qu’ils se connaissent tous depuis belle lurette. Je vous cite l’exemple d’une maman : numéro 1 est déjà en primaire, numéro 2 finit sa maternelle et numéro 3 est dans la poussette, prêt à rejoindre la classe d’accueil dès la prochaine rentrée. Tous les parents ne sont pas dans cette configuration, mais je pense que je dois vraiment être la seule maman avec 1 seul enfant.

Et la, c’est pénible, car j’ai l’impression d’être un être bizarre, celle de qui on se demande pourquoi il n’y a pas de petit deuxième, celle qui n’a d’yeux que pour son unique petite Pitchoun. Ils se parlent beaucoup entres eux ces parents multipares. Je suis du genre timide. Ce n’est pas mon truc d’aller vers quelqu’un et de lui claquer la bise genre « tiens, ça va la vie ? ». Mais je fais quand-même des efforts pour aller vers les autres. Je balance des « bonjour » ou « goedemorgen » à tout va dès que je croise un visage familier. Je souris aux gens et à leur descendance aussi, des fois que cela pourrait les attendrir… Mais rien ne fonctionne. Je suis toujours seule sur la cours de récré avec ma fille chérie qui s’amuse à se servir de moi comme point de cachette avec ses copains.

Dès que la cloche sonne et que Pitchoun rejoint sa classe, je repars de l’école. La plupart des mamans et les quelques papas repartent ensemble en discutant. Mais moi, personne ne me voit.

De temps à autre je discute avec 2 mamans qui sont vraiment sympa, mais comme elles sont, elles aussi en configuration « multiple », les autres parents qui les connaissent depuis longtemps, recherchent leur compagnie. Il y a cette autre maman, qui a deux petits et qui est très gentille qui cherche parfois à me parler, mais c’est parce qu’elle est allemande, expatriée et que je parle Anglais. J’ai l’habitude des expats, ça doit se voir sans doute…

Finalement, tout ceci ne m’affecte pas tellement. Je sais que je suis quelqu’un de sociable, que les gens m’apprécient et que j’ai le contact assez facile. La preuve en est qu’une fois arrivée au boulot, je suis submergée d’invitations à aller prendre un café. De plus les invitations à déjeuner ne manquent jamais. Mais c’est dans le monde « parental » que j’ai du mal à faire ma petite place. Je ne vais vraiment pas facilement vers les gens que je ne connais pas et cela ne me facilite pas la tâche. Je suis sûre que je me fais un film, mais ce n’est jamais très agréable de se retrouver seule parmi tous ces gens.

Pour illustrer mon propos, j’ai vraiment eu du mal à trouver une belle image représentant des parents avec 1 seul enfant, afin d’illustrer mon article. Bizarre vous avez dits ?

Pour ceux qui n’ont qu’un seul enfant, ressentez-vous cette même différence ? Croyez-vous que cette différence est réelle ? Et pour ceux et celles qui ont plusieurs enfants, avez-vous une perception différente des parents qui n’en ont qu’un ?

32 COMMENTS

  1. Bonsoir,

    Moi aussi j’ai juste une fille, pour l’instant toujours à la crèche et je ne me suis jamais sentie différente des multipares. Ce sera peut être autrement lorsqu’elle ira à l’école. En même temps, moi aussi je suis sociable mais faire la causette pour parler gamin tout le temps c’est pas possible pour moi…
    Voila pour moi
    Bye

    • Hello Manollo. A la crêche, je n’ai jamais eu cette sensation. Mais l’arrivée à la crêche le matin, c’était très différent. Les parents arrivent à des heures différentes et il n’y a pas ce moment d’attente avant que la cloche ne retentit. Mais à l’école, on attend tous patiemment 8H30, afin que les instit prennent la relève. Et ce n’est pas pareil. Et je suis comme toi, pareil enfants tous le temps, c’est pas mon truc.

  2. Moi j’en ai 3 et à l’école je fais pas de différence avec les parents. Mais c’est vrai que du coup, je connais du monde et les instits. Mais c’est aussi parce que je suis au conseil d’école et que je fais partie de l’assoc de parents d’éléves. Et parfois je me demande pourquoi on en a fait 3 des gosses…

    • Coucou KarinePouffe65. Merci pour ton commentaire. Hihi, j’imagine qu’avec 3 monstres, ce n’est pas simple tous les jours. J’ai déjà songé à participer au conseil de l’école ou m’inscrire dans l’un ou l’autre comité parental. Mais j’ai l’impression que c’est toujours les mêmes parents qui s’en chargent… Cette année aucune proposition n’a été faite pour trouver un responsable de classe côté parental. Celle qui s’en est chargée l’année dernière s’est re-auto-désignée, alors qu’elle s’y étais très mal prise. Mais je crois que je vais tout simplement me proposer. Une bonne façon de m’intégrer dans la vie de l’école. Merci !

  3. Je n’ai toujours pas d’enfant, alors je te dis pas le regard de la société (quasiment tout le monde, sauf ceux dans le même cas) quand tu as déjà fêté tes 36 ans…. J’en veux mais pour l’instant ma vie s’est passé ainsi….la société est très dure sur ce point. Biz

    • Bonjour Astrid. Merci pour ton commentaire. J’imagine que ce n’est pas facile tous les jours pour toi. Et dire que je me suis mariée à 29 ans et 11 mois, que j’ai eu ma fille à 33 ans. On me posait déjà des questions. Tu as entièrement raison sur ta philosophie de vie. Continue comme ça et sois heureuse. Biz.

  4. Tu avais déjà fais un article sur le fait ou pas d’avoir un deuxième enfant et j’avais commenté…Mon fils a 2 ans et je suis toujours du même avis…Je pense que comme toi nous n’aurons qu’un enfant pour plusieurs raisons donc certains diraient que ce sont des raisons d’égoïste mais je m’en fous!
    On aime partir en vacances plusieurs fois par an, passer du temps aussi rien qu’a deux et pouvoir le laisser chez mamy le temps d’un week-end/resto/cinéma, mais je pense aussi que j’ai un peu peur car je ne sais pas si le deuxième sera aussi « facile » que notre petit premier…Et j’ai surtout peur de ne pas pouvoir lui donner autant d’amour/temps/disponibilité qu’au premier donc voilà un tas de raisons pour lesquelles on restera à 3 😉
    Dans ton cas ta santé rentre en jeu et c’est vrai que c’est d’autant plus sérieux!

    • Hello Laurence. Je me souviens bien de ta réaction à mon article. Tu as très bien résumé la situation. Le choix de n’avoir qu’un seul enfant m’appartient et nul n’a le droit de me juger pour cela. On peut appeler cela comme on veut. Dans mon cas, c’est même plutôt une recommandation. Je vois aussi qu’avec mon job, je ne consacre déjà pas énormément de temps à ma puce, alors un deuxième ? Pas possible. Tant pis pour le regard des autres. Merci pour ton passage et câlin à ton garçon.

  5. Bonjour,

    Maman d’une poulette de 3 ans, j’ai eu un sentiment identique avant l’entrée à l’école… à la crèche (ma puce y allait lorsque sa nounou était malade)… à l’école, j’avoue que j’ai moins cette impression mais au vu de mes horaires je vois peu de parents 🙂 par contre, je te rejoins à 200 % en ce qui concerne le choix d’avoir 1 ou plusieurs enfants…

    • Bonjour Cecile. Merci pour ton commentaire. Je dépose ma fille à l’école le matin et c’est le seul moment ou je croise les autres parents. Les rares fois ou je vais la chercher le soir, cela se passe un peu différemment. Les parents sont peut-être moins tendus ? Mais cette différence entre les « anciens » et les « nouveaux » reste omniprésente.

  6. tu sais des fois j’ai le même sentiment (alors que j’ai 3 enfants) parce que mon aînée est copine avec des numéros 3 et du coup les parents de ces enfants se connaissent depuis plus longtemps…

    • Coucou Lucky Sophie. Merci pour ton commentaire. Je crois que c’est peut-être la nature de chacun. En tout cas, je me sens un tout petit peu moins comme un ovni, grâce à vos messages. Encore merci 🙂

  7. J’ai des amis qui ont 3 enfants et d’autres qui en ont 1… Chacun fait ce qu’il veut. Personnellement, j’ai toujours voulu 2 enfants. Mon homme aussi, ça tombe bien. Mais j’ai, malgré tout, beaucoup réfléchi avant de mettre le 2e en route. Il faut savoir gérer le temps, gérer financièrement. Et je comprends le choix de certains parents de rester à un enfant. Surtout avec la vie actuelle!

    ps: Contente d’avoir découvert ton blog grâce à HC! Suis de Bruxelles aussi 🙂

    • Hello Pauline K. Ravie d’également découvrir une autre Bruxelloise sur la blogosphère. Le nombre d’enfants est un choix qui appartient vraiment à tout un chacun et personne n’a le droit de juger. Par contre, comme tu dis, les contraintes de la vie actuelles sont nombreuses. J’avoue ne pas trop comprendre comment faisaient nos grand-parents et leurs ancêtres !

  8. J’en ai deux et je rêve d’un petit dernier… Mais j’ai beau en avoir deux déjà; je ne suis pas pour autant sociable avec les autres parents (quelques soit leur nombre d’enfants) A choisir je vais allée vers les parents comme moi: Timide, peu bavard…
    J’ai jamais compris comment on pouvait se faire des copines à la sortie des écoles!!! lol

    • Coucou Astucesbeauté. Si des fois tu tombes sur le manuel du copinage à la sortie de l’école, fais-moi signe. C’est vrai que je suis réservée et le matin, je suis un peu dans le cirage, donc l’envie de me lancer dans de grandes conversations avec d’autres n’est peut-être pas très présente. Je vais continuer à faire comme avant. Lancer des bonjours et des sourires et juste vivre ma vie sans me poser 1000 questions. Merci pour ton commentaire et à très bientôt.

  9. J’ai une fille qui va chez la nounou et l’année prochaine j’aurai le fils de 8 ans de mon ami qui ira dans une nouvelle ecole et je ne connais personne je vais assez facilement vers les gens mais de suite j’observe avant, Ils vont me regarder bizarre mais pas grave !!!

    • Coucou Fraisette. Ton message m’a bien fait rire. J’imagine la maman mystérieuse qui observe les gens avant de « choisir sa cible ». J’aimerais être comme toi et avoir le courage de me diriger vers les personnes que je ne connais pas.

  10. J’ai 2 enfants et la 2ème est encore dans la poussette … mais je vis excatement la même chose que toi puisque n°1 vient de faire son entrée à l’école. En + ça ne fait pas lgps qu’on est dans le village donc forcémeent je n’ai pas de contacts extra-scolaires. Mais j’ai décidé de me bouger surtt pr ma fille … samedi on fait son anniv’ avec ses potes d’école (pas bcp 5 !) et il a bien fallu que j’aille vers les autres parents … j’ai même été surprise qu’une maman m’appelle et me tienne la jambe pour me dire que sa fille ne pourrait pas venir acr sa soeur fêtait aussi son anniv’, elle m’a proposé qu’on aille ensemble au parc pdt les vacs de février ! tout arrive ! mais c’est clair que je passe ma vie à discuter avec des mères qui sont interrompues ttes les 2 secs car untel ou une untelle lui claque la bise ou lui donne un RDV pr un barbec le WE ! Rassure-toi tu n’es pas bizarre, moi même étant fille unique tout s’est très bien passé 😉 bon courage mais ça ne peut aller qu’en s’améliorant !

    • Coucou Babidji, mille merci pour ton adorable message. Je sais, dans le fond de mon coeur, que je ne suis pas un alien mais je n’arrive pas à m’en convaincre tous les jours. Il est vrai que quand j’ai organisé l’anniversaire de ma puce, j’ai connu un « regain » de popularité. Toutes les mamans m’ont appelées, envoyées des e-mails. Génial, tout ça. Mais après, c’est retombé comme un soufflé. Peut-être que je devrais inviter des copains à la maison, le weekend. Pourquoi pas. Merci pour tes idées et ta gentillesse. A bientôt !

  11. Je ne suis pas sûre que ce soit le fait d’avoir 1 seul enfant qui explique tout. Peut être simplement qu’ils se connaissent depuis longtemps et que tu as un tempérament plus réservé ? En tous cas, en tant que mère de 2 enfants, il ne me viendrait pas à l’idée de te mettre à l’écart parce que tu n’en a qu’un. De t’envier parfois, oui, mais de te juger, pas du tout.

    • Coucou Mère Lacunaire 🙂 (pseudo interpellant :-)). Il est vrai que je suis très timide et je ne suis pas du genre à aller vers les gens. Mais cela m’est d’autant plus difficile quand les gens sont en groupe. Une personne seule c’est jouable, mais un groupe, impossible. Et comme la plupart sont souvent ensembles, c’est compliqué. Mais je me soigne. Merci de me rassurer sur le fait que les mamans « multiples » n’ont pas de mauvais oeil sur les mamans « uniques ». Je peux imaginer que tu m’envie parfois de n’avoir qu’un seul enfant. C’est quand-même plus simple, enfin, je crois. Merci beaucoup et à bientôt !

  12. Je ressens souvent la même chose et pourtant j’ai deux filles. Nous n’en sommes qu’au début de la scolarité (première section de maternelle) et j’ai très peu de contact avec les autres parents à la sortie de l’école. Ça ne me dérange en aucun cas, bonjour-bonsoir me suffit car je n’ai pas spécialement le temps de rester discuter! Mais pour ce qui est de la question, je n’ai aucun regard particulier pour une Maman ayant un seul enfant ou pour celle qui en aurait cinq!

    • Bonjour Une Mère Ordinaire. C’est bizarre comme les parents ne recherchent pas plus de contacts entres eux. Nous sommes tous « dans la même galère » si je puis dire. Je ne recherche pas non plus à y passer du temps. C’est simplement que le matin, je dois attendre que la cloche sonne, car Pitchoun ne veut pas que je parte avant.

  13. Ben moi je ressens pareil à la sortie de l’école et pourtant j’en ai 2 (des jumelles) ce qui fait je ne « peux pas comprendre » les soucis pour le(s) plus grand(s) mais en plus je fais  » bête de foire » parce que des jumelles quand même blablabla….

    Je crois que beaucoup de gens sont égocentriques sur leur petite famille et qu’ils restent avec ceux qu’ils connaissent…

    Peut-être l’année prochaine si avec un peu de chance les enfants restent dans la même classe….;-)

    • Bonjour Lilu. Oh oui, j’imagine qu’avec des jumelles, tu dois attirer l’attention et surement beaucoup plus que tu n’en as envie. Je ne saurais trop quel conseil te donner. Bon courage en tout cas et viens nous voir si tu as trouvé le système D.

  14. Bonjour,
    Je suis nouvelle sur ce blog mais ce que tu dis m’intéresse : pour ma part j’en ai deux mais j’ai ressenti une forte pression familiale et sociale à « faire le troisième » et ça a pu m’agacer par moments ‘entendre : « et alors le garçon, vous le faites quand ? » Mais à l’école, non, je ne me suis jamais posé de questions sur la configuration des autres familles. J’avoue même que les copains qui n’ont qu’un seul enfant, eh bien c’est tout de même plus facile de les inviter que ceux qui en ont 4 ! (Familles nombreuses ne me tombez pas dessus, j’invite quand même ceux qui en ont 4, c’est juste plus d’organisation !)
    Dans notre école (à Londres), beaucoup de familles n’ont qu’un enfant et ça ne me viendrait pas à l’idée de remettre en question leur choix. On ne peut jamais connaître les raisons des gens…

    • Bonjour Delphine et bienvenue ici ! Oh la vilaine pression sociale. Le nombre de fois ou on m’a déjà demandé si nous ne tardions pas trop pour le numéro. Je ne te dis pas la tête quand je réponds que le sujet n’est pas à l’ordre du jour. Mille et une questions non-posées défilent devant mes yeux, jusqu’à questionner mon couple ! Les gens sont trop formatés ! Moi-même, je suis enfant unique et même si j’aurais aimé avoir un frère ou une soeur, ma situation ne m’a jamais posée problème. Merci pour ton commentaire et à très bientôt.

  15. Effectivement la « mode » semble revenir à avoir trois ou quatre enfants. Pour ma part, je suis enceinte du premier, et je n’en veux pas plus de deux. Mais je me disais, dans ton école , aucun jeune parent de premier enfant (qui n’en aurait donc juste qu’un) ? Mais sinon, peut-être ne faut-il pas regarder ces parents comme parents multipares ou non, ce serait peut-être plus facile (je dis ça d’un oeil extérieur hein, j’ai pas la moindre idée pour l’instant d’une quelconque « segmentisation » entre parents. Dans tous les cas, chacun à le nombre d’enfant qu’il veut (ou peut), si eux ont eu envie d’en avoir plusieurs ça les regarde mais je trouve dommage que ça créé une séparation entre parents… après tout, si vous ne vous parlez pas beaucoup, qui sont-ils pour savoir qui tu es et ce qui se passe dans ta vie ? De tes raisons de ne vouloir qu’un enfant ?

    • Bonjour Miss Gwen, Félicitations pour ta grossesse. J’espère que tout se passe bien pour toi. Le hic c’est que je ne suis plus une « jeune » maman. J’ai 37 ans et je tombe donc la catégorie des mamans récidivistes 🙂 Il y a très peu de jeunes parents (-30 ans) dans cette école en fait. Comme les mamans se connaissent déjà depuis un moment car numéro 1 et/ou numéro 2 y a déjà fait ses classes, cela laisse peu de place aux mamans comme moi, fraichement débarqué. Mais je me débrouille. Si je ne veux pas de deuxième enfant, c’est avant tout pour raison médicale. Je souffre de polyarthrite rhumatoide et j’ai peur de ne pas être assez forte physiquement pour supporter une autre grossesse, mais surtout pour la suite. Car il en faut de l’énergie pour bien s’occuper de ses enfants. Voila 🙂

  16. Je n’ai qu’une fille de 14m pour le moment & je souhaite avoir, au moins, un 2è enfant. Le choix d’un enfant est personnel, malgré la pression sociale. Comme tu le dis, il y a pleins de facteurs, d’arguments & chacun est libre de faire ses propres choix. On critique les couples sans enfant, on fait sans doute de même pour les enfants uniques, mais je crois qu’on ne peut pas juger, parce qu’on ne connait pas les histoires personnelles familiales. Je ne pense pas que le fait que tu n’ais qu’une fille est en frein à une vie sociale à l’école… j’ai du mal à le croire.
    Profite de ta fille, de ta vie. Le plus important, c’est d’être en accord avec soi-même.
    Bises
    PS : tombée sur ton blog par HC 🙂

    • Bonjour Princesse Soma. Merci pour ton commentaire. Ta conclusion est finalement la meilleures des conclusions : il faut être en accord avec soi-même et vivre sa vie et puis c’est tout. Un enfant, c’est mon choix et mon droit et nul n’a le droit de juger de cela. A bientôt !

Laisser un commentaire