Maman, Epouse, Travailleuse, Geekette et Blogueuse : je ne sais plus ou j’en suis…

17
79 vues

C’est un peu la tête dans le chaos que je rédige ce billet. En effet, cela fait plusieurs semaines que je n’ai rien publié. La faute à qui, à quoi ? A vrai dire, je n’ai pas de motif bien précis à avancer.

Oh bien-sûr, il y a toujours l’éternel « manque de temps », qui il est vrai, est très valable comme explication, car réel. Je cours du matin au soir. C’est comme ça. De deadline en deadline. Que ce soit pour la famille ou pour le boulot, je cours toujours.

Ensuite, le manque d’énergie, qui est probablement du à mon compagnon-pour-la-vie (ma polyarthrite). Arrivé le week-end, c’est l’épuisement généralisé. Au point ou j’ai commencé à avoir des migraines bien carabinées depuis quelques semaines. L’état de fatigue est tel que je ne sais plus me lever de mon canapé. Pas drôle pour moi, mais encore moins pour ma famille. La semaine, je suis en mode de survie permanent, comme si mon corps était boosté par une perfusion afin d’assurer le service minimum. Mais le weekend, la perf est vide et moi aussi…

Et puis le jonglage entre toutes mes « fonctions », ce n’est pas évident. Etre maman, être une épouse, être bonne dans mon travail qui ne me le rend pas et combiner tout cela avec ces petits plaisirs qui me tiennent à coeur, c’est chaud.

Du coup, c’est le blog qui trinque un peu, beaucoup même. Et pourtant, j’y tiens à ce journal auquel j’ai tant de chose à raconter. Je n’ai pas envie de le voir mourir et je compte bien le tenir en vie ce petit journal de mes tribulations de Fashiongeekette.

Ce ne sont pas les sujets qui manquent. Très souvent le soir, en m’endormant, je pense à des sujets que je pourrais aborder et surtout à leurs titres. Car c’est ce que j’aime le plus : trouver un titre qui déchire sa race qui sera percutant et saura titiller l’attention des mes fidèles lectrices et lecteurs (si si, y’en a). Mais la concrétisation ne se fait pas et le titre et le premier paragraphe de l’article restent bien souvent coincés dans ma cervelle de blonde fatiguée.

Mais voila, je veux m’y remettre. Alors déjà ce billet pour vous demander de ne pas émettre d’avis de recherche car non, non, je n’ai pas disparu. Je suis toujours la, enfin surtout l’enveloppe corporelle. La tête, elle, lutte pour donner un juste équilibre à tous ces rôles principaux qui lui ont été accordés !

Pas facile la vie d’une femme qui veut tout bien faire, mais qui, au final, n’arrive à rien faire du tout. A force de se torturer les méninges sur comment on pourrait fabriquer quelque chose de génial, on finit par ne rien fabriquer du tout. Et ça, c’est tout moi. Et c’est valable pour tout.

Pour conclure, je vous demande pardon pour ce long silence. Je fais d’ailleurs un coucou très spécial à l’adorable Cécile qui n’a pas manqué de jeter une bouteille à la mer, tentant de retrouver la trace du capitaine du navire. Et puis un big poutoux à mon Big d’amour qui me harcèle (gentiment hein) depuis des semaines afin que j’écrive un article ! Et il a tellement raison.

Si des sujets en particulier vous viennent à l’esprit, n’hésitez surtout pas à me les communiquer. Merci de me lire.

17 COMMENTS

  1. Je ne suis pas « Encore » Maman, et je comprend ce que tu ressent, un peu au moins ! Cette sensation de ne jamais s’arrêter, toujours vouloir faire de son mieux pour au final de pas parvenir à ses fins. Ces temps-ci le travail est omniprésent dans ma vie de tous les jours, les journées sont courte et quand je rentre je pense au lendemain, Homme s’en est appercu et n’aime pas trop ça. Comment faire pour être à 100% Partout quand on gère plusieurs vie : Passion, profession, vie sociale, amour… J’ai vraiment l’impression de ne pas avoir de temps pour moi au final, courage, c’est qu’un passage à ce qu’il disent, les hommes!

    • Hello SweetnessAndBeauty, et oui, la vie d’une femme c’est ça. On jongle, on court tous le temps et on final, parfois, on se demande ce que nous on fait dans tout ça. Mais bon, ça rend la vie un peu plus passionnante non ? 😉

  2. Contente de te retrouver, hé oui je fais partie des fidèles depuis le début ou presque…
    J’ai justement pensé à toi hier en me demandant si tu allais revenir…Mais vu la newsletter et que j’aime ta page fb je ne pouvais rien louper 🙂
    Pas évident de tout concilier hein? Maman, femme, au boulot…C’est dur d’assurer chaque jour à tous les niveaux sans mettre un côté de côté…
    Bizzzzz

    • Salut Laurence. Mille merci pour ton message. Ravie que tu sois toujours fidèle au poste. Au plaisir de lire tes commentaires. Bisous !

  3. ohhhh je suis super contente de te lire ! je me doutais que tu ne devais pas être super forme… courage !! et 100% d’accord avec toi, concilier vie de femme, de maman, boulot, maison, etc. c’est parfois galère… merci pour ces news en tout cas 🙂

  4. Comme je te comprends !! Et comme on ne t’en veux pas !! Tu as le courage, toi, d’avoir un blog et même si ces derniers temps il n’est pas à jour tu continues encore et toujours !!
    Bravo ! Ne lâche pas !!
    Etre FEMME-maman-épouse-workingirl est le lot de bcp d’entre nous et des fois moi j’aimerais bien avoir un bouton « pause » histoire de profiter du moment présent…
    A bientôt 😉

    • Hello Orlynet. La femme est comme un couteau Suisse sauf que toutes les fonctionnalités doivent fonctionner en même temps ! Vive nous 🙂

  5. J’ai exactement la même « panoplie » que toi, PR comprise et je suis dans le même état… Je mettais ça sur le manque de soleil mais pfffffffffffff, j’y arrive plus du tout du tout…
    Mais bon, gardons courage et qui sait, on finira peut-être par le trouver le bouton pause !!!!

    • Hello Auge. Et oui, courage à nous. Avec ou sans soleil. Comme dis ma doc, faut se ménager et prendre du repos quand le corps le réclame. Et du reste, rester positif !

  6. ho oui ça fait plaisir de te revoir !! j’ai connu quelqu’un qui souffrait de polyarthrite, très jeune, aussi ta « compagne pour la vie » ne m’est pas inconnue
    prends le temps, nous on est là, on bouge pas ! enfin, pas trop, juste un peu 🙂
    bisous

    • Mille merci Barbara. J’essaye de relativiser. Mais je ne crois pas être capable d’un jour accepter que cette saloperie fasse partie de ma vie. Et c’est bien ça mon plus gros soucis.

    • Mille merci Pitch 🙂 Et merci pour le design. On y est pas encore tout à fait, mais je crois que je resterais encore et toujours une éternelle insatisfaite quand il s’agit du design de mon blog…

  7. Je découvre ton blog et c’est un scandale, tu utilises « The Style »
    j’ai eu beaucoup de mal à m’en séparer et le revoir chez toi me fait bizarre.

    J’ai me suis reconnue avec ton article

    J’espere que tu viendras jeter un oeil chez moi et participer au concours car j’ai vraiment besoin d’aide

    • Hello Linette. Oui, oui, j’ai craqué pour The Style. Ca m’est déjà arrivé de voir un de mes anciens thèmes chez quelqu’un et c’est vrai que ça fait bizarre. D’autant plus que la personne l’avait tellement bien customisée. Je voulais faire pareil et je n’y arrivais pas et donc j’ai changé de thème. MDR. Je vais venir jeter un oeil à ton concours. Merci de ton passage et à bientôt !

  8. Je découvre ton blog seulement, et je me retrouve complètement dans cette vie de cinglé!! Je suis atteinte de spondylarthrite depuis 9 ans, j’avais 28 ans, je sortais enfin de la fac, j’allais me marier, plein de projet….et patatra…Le couplet, personne ne comprend, tes amis, tes collègues, ta famille culpabilise….le parcours du combattant des médecins était lancé et aussi la gueguerre entre médecins, puis une envie de BB se pointe, c’est top mais la vie devient plus dur, plus le droit de s’écouter!!! Je crois pouvoir dire que j’ai mis 9 ans à accepter…j’ai envie de reprendre soin de moi et de ne plus écouter ce corps même si il me le rappelle tous les jours, je refais du sport, et les projets reviennent enfin, je ne veux plus que ce soit un frein!! Je suis heureuse d’avoir trouvé ce blog, je me sens moins seule….Courage à toi

Laisser un commentaire