Lettre à Moi-à-100-ans

1
91 vues

Depuis quelque temps, je suis abonnée à une petite application nommée Plinky (www.plinky.com). Celle-ci propose, chaque semaine, d’écrire un article sur un thème, assez original et décalé. Ici, pas question de thématique féminine spécifique. Comme je suis encore en congé et que ce matin, j’ai eu envie de rassembler toute mon énergie afin de vous écrire un article, je me lance dans cet exercice qui me parait assez difficile.

Chère Moi-à-100 ans,

J’espère que là-bas, en 2074, tu vis des jours heureux. Il faut se dire que la recherche a bien évolué et que tu as, à ta disposition, toute la technologie moderne, afin de maintenir ton corps en pleine forme. Mieux qu’à tes 38 ans d’ailleurs. Car depuis l’invention d’un remède radical contre la Polyarthrite, toutes tes articulations ont été régénérées. De plus, tu as perdu du poids et tu as pu retrouver un poids idéal pour tes 50 ans. Mieux vaut tard que jamais. Depuis ce jour, tu fais quotidiennement tes 30 minutes de sport et cela te va si bien. Tu peux aussi compter sur le soutien de miraculeux produits d’esthétique, qui t’ont permis de garder le visage de tes 40 ans. Je ne dirais pas que tu n’as pas prise une ride, mais c’est tout comme. Et puis ces vêtements qui contiennent des substances qui activent le renouvellement cellulaire, sont assez phénoménaux.

Ta famille s’est étendue aussi. Etant en forme, tu as décidé d’adopter 3 enfants afin de t’occuper de ceux qui n’ont plus de famille. Une cause louable à mon sens. Et tes enfants, ont eu des enfants et même des petits enfants ! Ta fille, qui va avoir 67 ans, approche de l’âge de la retraite. il faut dire que les nombreuses crises économiques ont repoussé l’âge de la retraite à 70 ans ! C’est long et il ne reste plus beaucoup de temps pour profiter de ce temps libre, tant mérité. Il faut avoir une santé de fer pour pouvoir arriver jusque la. Mais c’est ce qu’elle a toujours eu. Elle a fait une très belle carrière de vétérinaire et a pu ouvrir un réseau de cliniques où sont soignés des animaux en tout genre et de toutes les sortes. Elle a, elle-même, eu 4 enfants ! D’ailleurs, son premier fils est lui-même déjà papa d’une petite fille de 1 an !

Evidemment, la crise économique faisant, ton géant d’employeur a été obligé de te laisser partir. Non sans peine, car tu aimais ce boulot, malgré qu’il soit parfois pénible. Chaque bonne chose ayant une fin, tu as du te resigner en 2015 que le bateau coulait définitivement. Heureusement que tu as pu en tirer quelques indemnités. Celle-ci t’auront permises de retourner à l’université et de passer un Master en Communication. C’est ainsi que tu as trouvé ta place dans le monde journalistique, en écrivant quelques piges, à droite à gauche et ce, en toute liberté. Car la liberté, ça n’a pas de prix. Mais tu es aussi devenu coach, pour ceux qui avaient besoin d’un petit coup de pousse dans leur vie professionnelle.

Ton mari, lui, vit tranquillement a tes côtés. Il a décidé de se reconvertir dans les travaux manuels en montant une entreprise générale en 2015 aussi. Quelle année 2015 ! Que d’émotions. Il fait travailler une vingtaine de personnes et s’est spécialisé dans la mise en place de système de domotique, très largement utilisée en 2074 et la mise en place d’aquariums et plan d’eau intérieurs. Depuis que la médecine a découverte les bienfaits pour la santé, du fait de posséder un aquarium ou un plan d’eau chez soi, le gouvernement a distribué des primes, permettant l’installation de ceux-ci dans toutes les maisons. Et cette popularité a évidemment été un bénédiction pour son entreprise.

Mais voila, tu as aujourd’hui 100 ans et tu demandes si tu n’as pas fait le tour de tout ce que tu devais accomplir sur cette terre. Tu en as vécus des choses merveilleuses et puis des évènements moins drôles aussi. Mais ça c’est la vie, il parait. Quoiqu’il en soit, tu n’as pas de regrets à avoir. La vie étant ce qu’elle est, tu l’as vécue en ayant eu les bons réflexes au bons moments, en suivant toujours tes instincts.

Cette vie que tu as eu, est pour moi, une inspiration, une source, qui me pousse à me lever et à me battre pour une existence meilleure. Tu m’as montrée que c’est à moi de faire bouger ma vie. Je contrôle mon existence et c’est à moi de la faire bouger dans la bonne direction ! Tu m’as toujours dis qu’il fallait mettre tout en œuvre pour être heureuse, tout simplement. Et c’est un conseil que j’essaye d’appliquer, le plus souvent possible.

Signé,

Moi-à-38-ans.

Voila, pour cette petite prose et c’est article, qui est, assez personnel. J’espère que l’idée vous plait. Si vous avez un blog et que vous avez envie de faire pareil, n’hésitez pas. Venez me faire part de votre lien que je puisse vous découvrir à 100 ans 🙂 Et si vous avez envie de mettre votre histoire de centenaire en commentaire, je serais également ravie de le lire ! J’espère que cet article vous aura plu. Merci de me lire.

Votre dévouée.

Fashiongeekette

Edit : mon amie et blogueuse Cécile du blog Mais Oui Bien Sûr s’est également prêtée à l’exercice.
Voici sa lettre : http://maisouibiensur.skynetblogs.be/archive/2013/01/04/moi-a-100-ans.html

1 COMMENT

  1. Merci pour ce texte et ce « défi » que je m’empresse de relever sans prétention aucune… j’ai donc également un petit texte à la « vieille moi » sur mon blog
    bon we à toi

Laisser un commentaire