Chronique d’une première tentative de nail art…

5
214 vues

Cela fait des semaines, voir des mois, que je lorgne ou dois-je dire, que je bave devant les nail art réalisés par d’autres bloggeuses. En regardant attentivement les tuto, photo ou vidéo, tout cela parait bien simple. Quelques bouts de scotch, quelques flacons de vernis, une bonne base, un top coat, un peu de dissolvant au cas ou, une certaine dose de patience et le tour est joué…

Sauf que moi…

  • J’ai deux mains gauches totalement gauches…
  • La patience est une qualité qui me fait plutôt défaut…

C’est donc samedi dernier que j’ai pris mon courage à deux mains et me disant :

You can do it !

Dans le courant de l’après-midi, je fais une première tentative. Une petite étoile colorée sur un fond clair. Je voulais réaliser cette décoration à l’aide d’un pochoir adhésif. Hélas, le problème numéro 2 a rapidement saboté la manucure dans son entièreté et a donc mis fin à cette première tentative. Le pochoir posé sur les 2 couches de blanc a totalement arraché la couche de base ainsi que le motif. Résultat : Nail Art 1 – Fashiongeekette 0.

New Player, Try Again

Comme samedi soir, il y avait la battle Eurovision contre The Voice et que ces programmes sont principalement à écouter (même si sans l’image, c’est encore plus insipide qu’avec…), je me suis dis que ce serait une bonne façon de mettre à contribution ma faculté de multi-tasking.

J’ai donc réappliqué du vernis sur l’ongle saboté de l’après-midi. Cette fois-ci j’opte pour un « simple » colour block. Oui, enfin, c’est ce que je crois.

Je choisis soigneusement mes couleurs :

nail_art_colour_block2

  • Bourjois So Laque Glossy – teinte 07 Coton sur ton : un magnifique blanc rosé très léger
  • OPI – teinte My Paprika is Hotter then Yours : une belle couleur orange presque rouge
  • OPI – teinte Suzi’s Hungarian again : un très joli rose bien flashy.

Après avoir posé les 2 premières couches du vernis Boujois, j’ai laissé sécher pendant 45 minutes à peu près. Je n’étais pas confiante à l’idée de mettre des couches de Sèche-Vite pour accélérer le truc et potentiellement obtenir des effets bizarres qui saboterait le tout.

Le moment ou ça se complique…

J’ai ensuite préparé quelques bout de papier collant. J’avoue qu’en regardant le papier collant j’ai eu un énorme doute sur la possibilité de réaliser mon rêve avec celui la. Mais bon, ne voulant pas me laissant envahir par une sensation de « c’est foutu », je me suis accroché.

Premier essayage. Je pose, non sans mal, un bout de scotch sur mon pouce afin de poser ma première couleur. Tout va bien. J’ai bien lu partout qu’il fallait retirer le scotch rapidement et surtout, ne pas laisser sécher le vernis. Et je me m’applique donc. Et la, c’est le drame. Le collant « douteux » n’avait pas bien collé partout et du vernis était venu s’engouffrer en dessous. J’avoue, j’étais dépitée. Après l’essayage au pochoir-qui-arrache-tout, voici le scotch-qui-ne-colle-pas.

Et puis Big est venu nous sauver, mes ongles, mes nerfs et moi…

Mais c’était sans compter Big et son incroyable esprit de « mais non ce n’est jamais perdu ». Petite parenthèse sur mon homme qui a cette incroyable faculté de ne jamais s’avouer vaincu et qui est capable de réparer et récupérer n’importe quoi qui, aux yeux de tous, est définitivement perdu.

Il a vérifié mes bouts de scotch et a commencé à m’aider. D’abord retrait du vernis de la tentative malheureuse sur le pouce et repose d’une couche de la base blanche. Et puis, il a commencé à appliquer les bouts de scotch sur mes doigts et à lui-même appliqué la première couleur du color block. Et la… miracle ! Enfin, surtout par rapport à moi. Pas ou très peu de bavure. Le scotch a fait plus ou moins son travail. Je dis « plus ou moins », car les lignes sont plus ou moins délimitées mais pas vraiment nettes. Après un long temps de séchage, application de la deuxième couleur. Et la, pareil, quelques débordements, mais rien à voir avec mon fiasco du début.

Hourah…

Après 2H30 d’application, de temps de séchage, de raleries et de frustration vient enfin la couche finale du Sèche-Vite. A ce stade, nous étions sur le point de tout retirer à l’idée de la moindre anicroche. Je suis plutôt contente du résultat à la vue du résultat. J’ai enfin ma manucure color block tant désirée.

Mais non, pas vraiment hourah…

Hélas, c’est en me réveillant le matin et en l’examinant à la lumière du jour, que je me rend compte que ce n’est pas très net tout ça. Des motifs pas très réguliers, un Sèche-Vite appliqué partiellement qui « mange » un peu le vernis et surtout des lignes pas très droites avec de nombreuses bavures. Je décide tout de même de la garder. Il est assorti à ma nouvelle paire de chaussures, que j’ai décidé de porter pour aller à une fête.

Je vous montre quand-même le résultat histoire de ne jamais oublier mes erreurs afin de pouvoir faire un nouvel essais plus réussi.

nailart_colorblock_done3

Le bilan n’est donc pas tout à fait positif et pas vraiment encourageant. Quand je parcours Pinterest et que je découvre la floppée de nail-art magnifiquement réussi qui s’y trouve, je me dis que ce n’est pas possible que je ne sois pas capable de reproduire quelque chose comme cela. Je dois surement manquer de pratique et d’expérience. Et puis ce sacro-saint scotch qui ne nous a vraiment pas rendu la tache facile, au contraire.

Je vais donc peut-être retenter l’aventure dans quelques jours/semaines/années/siècles en me concentrant sur un nail art simple, sur un seul doigt. Et surtout avec un scotch qui tiendra la route. Je n’abandonne donc pas l’idée.

Et vous, le nail art, c’est votre pain quotidien, avec modération, de temps en temps à réserver pour les grands évènements ? Des conseils à donner pour les débutantes comme toi ?

5 COMMENTS

  1. Il faut prendre du scotch qui tient bien, c’est à dire qui s’applique bien, mais surtout qui ne colle pas trop fort. Le mieux c’est le masking tape. J’hésite pas à mettre une couche de Sèche Vite avant de mettre le scotch.
    Montres nous ta prochaine tentative, elle sera forcément meilleure. La 1e fois, on m*** tjrs un peu 🙂

    • Coucou Annesofi. Mille merci pour ton commentaire. Oui, le scotch est probablement ce qui a tout fait capoter. J’ai commandé du bon masking tape que j’attend avec impatience. Merci pour tes encouragements. J’ai longtemps hésité à poster la photo car pas très fière de moi. Mais en pratiquant on apprend, donc voila. Encore merci de te visite et à bientôt.

    • Coucou LadyMilonguera. Mille merci pour ton message et tes encouragements. Dès réception du masking tape, je me lance sur un truc simple, deux couleurs 🙂 On va y arriver. Merci merci merci !

  2. J’ai remarqué dimanche, à la fête de ton papa, que tu avais assortis tes ongles à tes chaussures mais j’avoue que je me suis dit que tu avais été chez une spécialiste des ongles pour arriver à faire cette symétrie.
    Bravo!

Laisser un commentaire