Ce corps trop grand pour moi

19
207 vues

Ou comment je me suis remise au régime ! J’ai eu du mal à choisir le titre de cet article. Presque autant de mal qu’à me remettre au régime d’ailleurs. Les régimes et moi, c’est une longue histoire, mais hélas, pas une histoire d’amour du tout. Pendant mon adolescence j’ai commencé à prendre du poids beaucoup trop rapidement. Le mal-être de cette période et hop, on enfilait une boite de cookies sans même y penser. Les kilos s’accumulait. Et je me suis très rapidement retrouvée en surpoids. J’ai du donc commencer à faire régime dès l’âge de mes 16 ans, si mes souvenirs sont bons. J’ai très peu de photos de cette période (peut-être volontairement) et mes souvenirs ne sont pas très précis, donc difficile de juger. Mais je sais que le surpoids faisait déjà partie de ma vie.

topsanteregimeJ’ai donc entamé une série de régime provenant de magazines. Flair et Top Santé étaient mes meilleurs copains/copines à l’époque. « Perdre 6 kilos en 1 semaine », « Régime Pâtes », « -10 kilos en 1 mois » etceteri, etcetera. Je les ai tous essayé et le yoyo infernal a commencé. Les recettes étaient mangeables pour certaines, atroces pour d’autres, à croire que les journalistes qui rédigeaient ces programmes ne les avaient jamais testés. J’obtenais des résultats, certes, mais dans la frustration et la douleur. Et puis les kilos revenait immanquablement. S’en suivait des périodes de déprime et de dévorage de cookies avec à la clé des kilos en plus.

Puis je suis partie m’installer seule. C’est une période que j’ai très mal vécue. Cette indépendance me pesait car j’ai du le faire par nécessité, mais je n’étais pas prête pour cela. Je n’avais pas envie de me faire à manger, je me sentais seule et je me réfugiais une fois de plus dans le « confort food », la nourriture qui console. Les pizzas, burgers, pâtes, glaces, étaient devenus mes nouveaux meilleurs amis.

Puis, j’ai rencontré mon Big d’amour. Malgré mes kilos en trop, l’homme de ma vie m’a trouvé et vice-versa. On pourrait penser que la période de compensation était terminée, mais il n’en était rien. Les habitudes sont bien encrées. La différence était que j’avais pris gout à la bonne nourriture et avec Big, on prend plaisir à partager un bon repas. La nourriture qui rend heureuse était toujours bien présente et j’ai vite fait de me réfugier de cette façon la quand les choses ne vont pas comme je veux.

regimesoupe_pluriellesOh, j’ai bien retenté de faire quelques régimes. Le régime soupe…. j’ai tenu un jour. L’odeur nauséabonde de cette mixture bourrée de choux, m’a coupée l’appétit. Le régime protéiné ensuite. Avaler des repas sous forme de poudre a été trop dure pour la bonne-vivante que je suis. Et puis il y a eu Weight Watchers. J’ai commencé par le kit à faire chez soi. Les réunions, ce n’est vraiment pas mon truc, d’autant plus que cela ne colle jamais avec mes horaires de travail. j’ai acheté nombres de livres de recettes WW et je m’y suis vraiment mise à fond, adhérent à la méthode. On mange de tous mais en petites quantités, en privilégiant les fruits et les légumes. Mais au bout de quelques semaines, encore une fois l’abandon, le poids stagnant trop à mon gout. Moi, si je me prive, j’ai besoin de résultats. J’ai réussi à perdre quelques kilos pour mon mariage. Ils sont revenus par la suite.

Il y a eu la grossesse, ou miraculeusement, je n’ai pas grossis, sauf le poids de bébé. Il faut croire que l’énergie requise par l’enfant a mangé tous mes excédant. L’allaitement était très sympa aussi. Je fondais comme neige au soleil… Dingue ! Mes ces fichus kilos sont revenus.

Et puis on est la, au mois de Mai 2013. Je fais un bilan. Je me remets en question. Mon corps ne va pas bien du tout. J’ai mal partout. Je dors super mal. J’ai l’impression que quand je mange, je me tue à petites doses. Mon rapport à la nourriture et à mon corps est devenu vraiment malsain. Un shoot qui boost et que tue en même temps. Le matin, je n’aime pas voir ce que je vois. J’ai du mal à m’habiller. Moi qui aime la mode et les fringues, suis condamnée à me contenter de trouver ma taille… C’est très dure.

weightwatchersEt donc, j’ai recommencé un régime Weight Watchers en ligne. Depuis 15 jours maintenant, je suis mon programme ProPoints. Pour celles qui ne connaissent pas, le programme ProPoints vous donne un nombre de points à consommer sur la journée. Ce nombre de points est établi en fonction de votre poids et taille actuel. Chaque aliment que vous consommez vaut un nombre de points bien précis. En plus des points quotidiens, on a droit à une réserve hebdomadaire, à utiliser au grés de ses besoins ou envies. En faisant du sport, on peut gagner des points en plus. C’est assez facile à suivre, même si on se rend vite compte qu’on prend rapidement des points. Les fruits et légumes frais ne coutent pas de points et c’est évidemment la que réside le succès du programme. Les 5 fruits et légumes par jour ne sont pas une légende, mais pour ma part, une bonne habitude à adopter.

Cette fois-ci j’ai bien compris que la précipitation ne pouvait pas être de la partie. Que la privation et le changement radical ne vont pas réussir à me faire perdre du poids. Je vais devoir adapter mon alimentation … définitivement, si je veux pouvoir diminuer mon poids et ne plus le reprendre. Pour l’instant, ça va, même si les weekends sont plus difficile. On a envie de se faire plaisir en famille. Se faire un petit resto, commander un bon petit plat, se faire des petits gâteaux, etc. Mais avec le programme Propoints, j’arrive à faire des choix et à maitriser, plus ou moins, mes excès. La progression n’est pas phénoménale. Pour l’instant, j’ai perdu 2 kilos, ce qui n’est pas trop mal. J’ai aussi tendance à monter sur la balance tous les jours, ce qui n’est absolument pas une bonne idée. Je veux voir du résultat, même si la partie rationnelle de mon cerveau sait que cela ne fonctionne pas comme ça.

balance_550Mais parlons-en de cette fichue balance. Au mois de Mars/Avril, j’avais acheté une balance. La jolie Tefal familiale avait rendue l’ame. Je m’étais ruée sur un pèse-personne bon marché analogique, pensant qu’il ferait l’affaire. Après tout, une balance, ça sert à connaitre son poids et donc point besoin de fioriture. Hélas, cette saleté n’était pas du tout fiable, m’affichant des écarts de 10 kilos d’un jour à l’autre. J’apprend donc à mes dépends, qu’il n’est pas toujours bon de prendre un premier prix. Bonjour la frustration, évidemment décuplée, n’étant pas en mesure de visualiser le fruit de mes durs efforts. Hier j’ai enfin trouvé mon précieux. Une jolie balance Tefal Weight Watchers, affichant mon poids, mais aussi mon BMI et ma masse grasse. Sympa, mais quand on regarde le résultat de la pesée, on a envie de courir loin et de tout stopper, se disant que ce n’est pas la peine.

Sauf que, j’ai bien compris que ma souffrance ne s’atténuerait pas, tant que je ne retrouverais pas un poids que mon corps puisse supporter. Certes, mon mental souffre et mon moral en prend un coup. Je pourrais les soulager tous deux, par de délicieux cupcakes (des chez LillyCup parce que je suis in love de leur créations) ou d’une succulente part de pizza (des chez Mamma Roma, pêcher capital number one). Même si mon corps ne me le fera pas payer instantanément et que je ne prendrais surement pas de poids, il est certain que je n’en perdrais pas non plus.

Conclusion, si je veux retrouver un corps que j’accepte de regarder et des traits qui me correspondent, je dois impérativement faire ce gros travail sur moi qui est d’adopter un régime équilibré et de surtout ne pas lâcher prise, quelque soit le résultat. Car ce que je veux c’est perdre du poids de façon durable. Et cette fois-ci je dois et je vais arriver.

Cela ne veut pas dire que je ne m’octroierais plus de petits plaisirs gastronomiques évidemment, mais je dois vraiment essayer de déplacer mon centre de plaisir de cette satané bouffe à autre chose. Et ça c’est vraiment très difficile.

Je suppose que je ne suis pas seule dans ce cas et que pour certaines la perte de poids et une histoire de quelques rondeurs (ou kilos ?) à perdre avant la maillot. Je les envie, croyez-moi. Et cela n’a rien à voir avec des standards de société ou d’autres idées préconçues. Je n’aime plus ce corps qui est devenu trop immense et il est urgent que je mette tout en place afin qu’il redevienne d’abord acceptable à mes yeux et puis peut-être plus en ligne avec ces fameux standards, même si ces derniers, ne sont pas ma priorité.

Je réalise que cet article est devenu très long et très personnel et n’apportera pas grand chose à mes lectrices et lecteurs. Que c’est une longue série de « déjà-vu/déjà-vécu » pour certaines et que ce n’est pas une histoire très originale. Qu’il est très évident que je manque totalement de volonté, ce qui explique mes nombreux échecs. Mais cette article, je l’ai écris pour moi, pour expliquer ce mal-être et cette difficulté. Car vivre dans un corps trop gros, trop grand, trop large, c’est vraiment très difficile et y changer quelque chose, n’est pas une chose facile. Merci à ceux et celles qui m’auront lu jusqu’au bout.

19 COMMENTS

  1. J’ai tout lu…Comme tjrs 😉
    Je fais ww en ligne depuis le 7 janvier, j’ai perdu 16kg! Je suis enfin dans mon imc dit « normal », j’aimerais dans l’idéal perdre encore 6 kilos…Mais comme toi les week-ends sont difficiles…Resto, sorties…Les écarts sont nombreux le week-end et je ne veux pas m’empêcher de vivre et de profiter! !!!
    Lilicup j’adoreeeeeeeeeee…J’aime également bcp Merrilys…L’endroit est encore plus mignon je trouve….Les cupcakes à Waterloo (m joy) sont très bons aussi…
    Si tu as besoin de soutien, n’hésitez pas à m’envoyer un petit mail …Courage!

    • Ma très chère Laurence. Tu ne peux pas savoir à quel point ton commentaire me fait plaisir. Ceci-dit, tous tes commentaires me font toujours plaisir. Fidèle au rendez-vous. J’adore 🙂 Tes résultats m’encouragent énormément. Vraiment. Je n’ai pas indiqué dans l’article combien de kilos j’avais à perdre car 1) j’ai trop honte 2) entre le poids idéal, le poids de confort et celui qui me fera sortir de la zone de surpoids, y’a de la marge. J’ai juste envie de voir ce que ça donne en faisant des petits progrès, les uns après les autres. Me lire que tu as réussi à perdre 16 kgs en 5 mois, c’est géant ! Et ça m’encourage. Allez hop, je vais remplir ma bouteille d’eau. Merci ma belle. Et je retiens l’offre de soutien. Je n’hésiterais si une irrésistible envie de baisser les bras m’envahirait. Très bon dimanche et belle semaine à toi.

      • Pour avoir honte, je connais…Mon chéri ne sait pas mon poids, d’ailleurs personne ne le sait sauf moi 😉
        WW fonctionne vraiment bien, tout en étant pas trop restrictif…Ah oui l’eau, c’est très important 🙂
        A toi aussi, bizzzzzzzz

  2. L’image de soi… quel que soit son poids ou son physique est vraiment quelque chose de difficile à travailler… perso, je n’ai jamais eu de problème de poids avant ma grossesse… mais par contre, ado, j’étais bourrée de très gros complexes… il a fallu des années pour améliorer mon image et, souvent, je me suis réfugiée dans la nourriture pour me sentir bien… je ne sais pas si ne pas grossir a été une chance car, du coup, il m’est arrivé de partir dans la démesure totale question bouffe… merci pour ton article si personnel dans lequel je me retrouve néanmoins (le manque de volonté, mon dieu, comme je connais…) et bonne chance dans tes efforts !

    • Merci mille fois pour ton message Cécile. Et oui, c’est à l’adolescence que ça se joue et c’est la que ça a dérapé dans mon cas. A moi de rectifier le tir. Il n’est jamais trop tard 🙂 Encore merci et à très bientôt.

  3. Je te souhaite vraiment courage et réussite dans ta démarche …
    J’ai lu tout ton article et j’ai trouvé le ton juste et sincère, j’ai été touchée. *bonne soirée

  4. Allez courage !!!!
    Moi aussi je fais WW… cela fait 8 mois. j’ai perdu 8 kilos. c’est peu mais mon objectif est -10Kg donc j’approche du but, tout doucement. Le principal est d’y aller piano. Je m’étais donné un an. Je vais y arriver. et je ne me prive pas. Enfin si je ne reprends plus les choses 2 fois. Mais les week-ends je m’éclate avec de bons petits desserts et tout sans que la balance ne soit trop méchante !!
    Zen, fais toi confiance, vas-y à ton rythme et ça va le faire.
    Après tu n’auras plus qu’à renouveler ta garde robe… et à pleurer parce que ta robe préférée est 2 fois trop grande 😉

  5. Je ne peux que t’encourager dans ta démarche! Le rapport que nous avons avec notre poids et notre corps n’est pas facile!
    N’hésites pas à poster quand tu en ressentiras le besoin! Parfois, un mot, un encouragement et ça rebooste!!
    Moi je galère! Je suis suivie par une diét et je fais 2h de sport par semaine et il n’y a rien qui bouge… Je commence à désespèrer car je me sens mal comme ça et j’ai l’impression de faire des efforts pour rien 😉
    En tout cas, continues comme ça! Doucement mais sûrement!
    Je t’embrasse

  6. Comme je me reconnais…

    Avec une famille qui a une large tendance au surpoids, j’ai fait mon premier régime (suivie par une diététicienne) à 10 ans. Ensuite l’adolescence, les kilos qui s’accumulent, sans vraiment m’en rendre compte puisque dans ma tête, depuis l’enfance, je me suis toujours trouvée grosse.

    Je me suis faite opérée de la thyroide à 18 ans, j’ai perdu pas mal de poids, j’étais entre 60 et 65 kilos pour 1m69 (je faisais du 38/40, IMC normal) et je me croyais TOUJOURS grosse. Le pire c’était le regard des autres, mes amis qui confirmaient ce que j’imaginais « Oui c’est vrai tu es un peu ronde, blablabla ».

    Sauf que forcément, quand on se croit grosse, on mange trop, on abandonne, on ne fait plus attention. Résultat? 5 ans après, je fais 80 kilos. Et du 44. Et maintenant je suis vraiment en surpoids. Ca s’est installé insidieusement, je ne me suis pas vue grossir, j’ai eu un énorme choc en essayant un short que je mettais à l’époque dans lequel je n’entre même plus au delà du genou.

    Quand je vois des photos de moi à 18 ans, j’ai envie de me foutre des gifles et de me dire « Mais regarde toi, t’es tout ce qu’il y a de plus normale, fais pas n’importe quoi » et de hurler sur les gens qui me confortaient dans cette idée.

    Du coup, maintenant, je fais un rééquilibrage alimentaire, en douceur, je me remets au sport, avec l’espoir que d’ici un an ou deux je me serai débarrassée de ces 20 kilos qui m’encombrent.

    Bon courage à toi !

  7. Bonjour à toi… je découvre ton blog « par hasard », attirée par le titre de ton article… tout d’abord, mettre les mots est un pas de géant dans le « prendre soin de soi »! Ensuite j’ai envie de t’inviter à visiter un blog avec des centaines de recettes à bas index glycémique: http://www.aidedegilda.blogspot.com
    Tu pourras découvrir que prendre de soin de soi en mangeant très bien est tout à fait possible!
    beaucoup de courage à toi et à toutes celles qui veulent prendre soin d’elle!

  8. Coucou ! Je me retrouve dans ton article.. Je n’ai pas exactement le meme problème.. puisque j’ai ce qu’on appelle une boulimie non vomitive .. Et oui je suis boulimique .. Je mange ou plutot je bouffe. Jusqu’a ce que j’en ai envie de vomir même si je ne le fais pas.. Je vis avec ce secret depuis toujours. Meme ma maman avec qui je suis très proche ne le sait pas. la seule personne a qui je l’ai dit ne m’a pas comprise .. En plus de ca cette année je viens de découvrir la vie d’étudiante.. Avec les frites a la cantine ou les sandwiches quand je n’ai pas le temps. Et le soir je suis toujours invitée. Et mon beau pere ne connait pas vraiment ce qui est sain ou non .. Mais le problème c’est qu’avec tous les efforts du monde je stagne. Du coup je ne suis pas motivée je n’arrive pas a me motiver et donc je replonge.. Je mange les gateaux que j’avais acheté pour mon chéri.. pourtant je n’ai pas faim je n’ai pas envie mais ca me fait du bien ..J’en ai marre j’ai envie de me reprendre en main mais je sais qu’aucun régime ne m’aidera parce que tout repose sur mes  » crises et donc tout est dans ma tête .. tu as l’impression que ton article ne sert a rien. Mais si regardes, tu m’aides a me confier et de ce fait ca confirme : J’ai un problème. Je dois aussi me reprendre en main .. A bientot Bisous Bisous

  9. bonjour j ai bien lu ton article et je te soutiens, dans la vie, il faut se lancer des défis, et le tiens vaut le coup!!!

    tu vas changer ta façon de te voir, et ta façon de te motivé et te donner un but essentiel pour toi, ta décision, tu sais tu le fais pour toi….
    essais aussi de compenser par un autre plaisir dans ta vie:sport, loisirs créatifs, famille

    donne toi tous les moyens d’y arriver et tu verras t’y arrivera!!

    voila il faut le décider et tu peux y arriver, c’est le plus important !!!
    bon courage a toi!!!!!

  10. Ah les soucis de poids je connais ça
    jusqu’en 2005 j’était dans les 65 pour mes 1m55 je me trouvais normal
    et du jour au lendemain j’ai gonflé comme vahiné je suis montée a 88kg
    la honte j’arrivais plus a marché.
    2008 prise de conscience je fait des efforts, mais pas de régime spécial.
    2010 je suis a 67kg mon but était 65 que je n’ai pas atteint les boules
    nous sommes en 2013 et j’ai repris 10 kg je suis a 75 et je ne me sent pas bien
    en plus j’ai une inflammation a un pied et avec le poids ça aide pas a la soulagée.

    J’ai jamais fait WW
    faut payer et j’ai jamais trop de sous pour mettre dans un régime
    pis compter des points j’avoue ça me démotive direct.

    Courage miss je suis de tout coeur avec toi et je comprend tes soucis de poids.

  11. Un article dans lequel je me reconnais totalement …
    J’ai prix une bonne dizaine de kilos, mon poids de croisière étant proche des 58kg … J’en suis loin … Je ne me supporte plus, je cherche ma taille dans les boutique (h&m, zara …) … J’ai parfois des moments où je me dit « Allez bouge tes fesses au lieu de gémir » mais … Mais voilà.
    Alors je pense qu’il faut à un moment faire des choix : Soit je continue à jouer à l’autruche ou je sors la tête de l’eau.
    je pense que ton article m’a motivé, car j’ai lu aussi les commentaires, et je vais changer tout çà !
    En tout cas, je te souhaite plein de courage pour la suite 🙂
    Bisous

  12. Coucou,

    T’as peut être juste l’impression que c’est un article comme y’en a des millier, détrompe toi, Peu de gens couche sur « papier » à la vue de tous, le crackage de moral qu’on fait vis a vis des régimes, et ça me touche vraiment que tu l’ai fait. Déjà pour toi, parce que t’en avais peut être pas conscience avant sa parution, mais maintenant j’espère que tu sais qu’on est toute derrière toi, et aussi pour « nous », « nous » qui, tout comme toi avons tester régime sur régime, sans succès ou sommes retombées dans nos travers.  » Nous » qui avec ton article, reprenons confiance et motivation.
    Alors surtout de lâche pas, parce qu’après un tel élan de bonne bonne volonté, je serai vraiment triste pour toi si tu laissais tomber.

    So’

      • Je vous conseille d’arrêter WW et toute autre forme de régime, au fond de vous, vous savez bien que cela ne vous mènera nulle part dans la durée.
        Je vous conseille de vous intéresser aux livres et sites internet des Dr Zermati et Apfeldorfer, au site du G.R.O.S., puis d’aller voir un diététicien formé à leurs méthodes, ou de vous inscrire sur leur site linecoaching.com
        Je suis passée par les mêmes phases que vous, et j’en suis sortie. Je ne vous en dis pas plus, à vous de trouver votre voie grâce aux pistes citées ci-dessus
        Bon courage
        Sally

        • Bonjour Sally. Merci pour votre message et pour vos conseils. Pour l’instant, je me contente de Weight Watchers. Certes, je ne peux pas parler d’effets fabuleux et je vie mon regime dans la frustration. Apres, j’estime que c’est a moi de chercher et de trouver la motivation pour maigrir reellement. Je ne connais pas bien la methode que vous me recommandez, mais il et vrai que j’en ai entendu parler que en termes positifs. On verra. Peut-etre dans quelques semaines. Merci des conseils et des encouragements. A bientot.

Laisser un commentaire