De l’art à l’assiette

1
87 vues

Mercredi dernier, j’ai eu l’immense joie de pouvoir assister, à l’hôtel Méridien de Bruxelles, à la présentation d’un nouveau concept culinaire. Que dis-je… une révélation gastronomique ! Avec ma copine, que je re-baptise pour l’occasion « La Grande », nous avons pu découvrir un menu inspiré de photographies contemporaines. En effet, le chef du restaurant, l’Epicerie, Vincent Masson, s’est inspiré de l’oeuvre de la photographe-artiste Niki Soutine Daun.Niki Soutine Daun a puisé dans son parcours international – naissance en Espagne, suivie d’étapes en Grande-Bretagne, en Norvège et en Suède, avant une installation à Bruxelles – l’inspiration d’œuvres marquées par l’abstrait, avec un assemblage de lumières et de formes, souvent capturées sous un faible éclairage. J’ai pu voir certaines de ces œuvres et même si certaines sont trop abstraites à mon gout, d’autres permettent de nombreuses interprétations créatives, ce j’ai aimé. J’ai également pu échanger quelques mots avec elle et elle est plutôt sympa.

Mais pas autant que son collègue et attaché de presse (je pense ?) qui s’est installé à côté de nous et avec qui, nous avons pu découvrir cette oeuvre gourmande. Très chouette rencontre d’un sympathique jeune-homme dont j’ai oublié le nom 🙂

Puisqu’on est dans le sujet des rencontre, j’ai également pu discuter brièvement avec le chef, qui était très curieux d’entendre nos réactions. Un chef très attentif aux commentaires, qui a insisté sur le fait que les portions devaient être correctes. Beau ne veut pas dire minimaliste dans l’estomac. Un principe auquel j’adhère totalement.

Mais plus concrètement, que représente donc cette oeuvre-menu ?

Présentation du Menu

Nous avons pu déguster 4 plats tous très beaux et surtout très goûteux. Je vous les laisse découvrir le menu « Art from the Plate » en images.

L’entrée froide : Quinoa, calamar et oignon blanc

Art_from_the_plate_entree1_837

L’entrée chaude : Champignons de saison, cresson et myrtilles

Art_from_the_plate_plat2_837

Le plat : Suprême de coucou de Malines, morilles et salsifis

Art_from_the_plate_plat_poulet2_837

Le dessert : Mascarpone, spéculoos et chocolat noir

Art_from_the_plate_dessert_837

Les plats et les œuvres dont ils ont été inspirés.

Art_from_the_plate_tout_837

Ce menu sera disponible au restaurant L’Epicerie à l’hotel Méridien à Bruxelles du 3 au 31 Mars 2014. Le prix est de 38 EUR par personne.

Mon avis

J’ai eu le grand honneur de pouvoir goûter les plats du menu. Les dégustations se sont faites sous forme de plats miniature, ce qui était vraiment parfait vu le contexte de la soirée. J’ai franchement adoré et après avoir dégusté les 4 plats en version miniature, je n’avais plus faim. Les produits sont respectés, mis en valeurs et cuit de façon très juste. Les associations sont subtiles et très intéressantes, sans tomber dans l’excès de la créativité. Les assiettes sont non seulement très belles à regarder mais les mets sont également divinement bon à déguster. Et surtout, il y a à manger dans l’assiette. C’était une de mes plus grandes craintes en entendant le thème. C’est beau, c’est bon, mais ressort-on de table le ventre à moitié rempli ? Ayant vu les plats en vrai, je peux affirmer que les portions sont généreuses voir copieuses, pour ce type de menu.

Je vais donc y retourner avec ma moitié afin d’aller déguster ce menu au format full-size cette fois-ci. Et vous, ce menu vous inspire-t-il ? Que pensez-vous du concept ? 

1 COMMENT

Laisser un commentaire