Le meltingpot du dimanche #1 #jesuischarlie

1
63 vues

Je retente ma rubrique fourre-tout ou je vous parle un peu de ma semaine passée. J’ai du mal à trouver un titre qui sonne bien. Habituellement, ce n’est pas la que ça coince lorsque je rédige un article mais pour une fois… On se dit que c’est le contenu qui prime hein 🙂 J’espère que vous allez tous bien. Voici le bilan de ma semaine qui a été plutôt morose mais comme pour beaucoup je pense

Lundi 5/1/2014

Reprise du travail après 10 jours d’absence. Dure, dure, dure. La veille, je me disais encore que je n’allais pas y retourner. La grosse remise en question existentielle du dimanche avant un retour de vacances. C’est systématique et ça complique vraiment le retour, mais bon, quand faut y aller. Je me remémore les moments ou la perspective de ne pas avoir de boulot ne m’étais pas forcément plus confortable. Pas une bonne journée. J’apprend le décès du papa d’un collègue. Je tente de rattraper mon boulot mais pas simple. Je réalise que mon agenda de la semaine et littéralement bourré de meetings. Revient la question : je bosse quand ? Je produit quand ? Bref, c’est chaud. Quand une bonne chose en ce lundi. Un collègue et ami de mon ancien employeur est venu nous rejoindre dans ma nouvelle boite et en plus dans le même département que le miens. Et ça, c’est vraiment chouette 🙂

Mardi 6/1/2014

Ca y est c’est enfin l’épiphanie, la vraie, celle ou on peut vraiment déguster la galette. Mon Big d’amour part nous acheter une galette du feu de dieu à la Ferme du Hameaux du Roy à Uccle. Je l’ai envoyé la bas sur intuition. Le bain est juste excellent alors il y a des chances qu’ils ne s’en sortent pas trop mal dans la confection d’autres produits, non ? Et j’ai vu juste. Sur le bas de pâte une petite couche fruitée et une frangipane, humide, moelleuse, fondante. Me voila définitivement réconciliée avec cette fameuse galette qu’habituellement je trouve trop sèche et sans intérêt.

IMG_1080

Evidemment, ma Pitchoun ayant du flair elle a eu la fève. Vive la reine et vive la galette 🙂

Mercredi 7/1/2014

Depuis quelques semaines me trotte l’idée d’acheter un Macbook. Depuis l’adoption de mon iMAC fin Aout, je suis totalement Appelisée mais comme le iMAC est un PC fixe, je ne peux m’en servir que dans le bureau. Ma famille se trouvant dans le salon, ça m’embête. J’ai tenté d’utiliser le VAIO que nous avions dans le salon mais c’est désespérant. Ce n’est pas tant le VAIO qui pose problème. Il est génial lui. C’est Windows 8, c’est OS auquel j’ai définitivement du mal à me faire. Même sur un hybride avec écran tactile… C’est tout dire. Et donc l’envie d’avoir un portable qui fonctionne avec le même OS que mon PC dans le bureau. J’ai commandé sur l’Apple Store et mon appareil choisi était disponible 🙂 Cool.

Ce qui a nettement dominé l’actualité ce jour et à nouveau chamboulé le cours de nos existences et l’annonce de l’attention chez Charlie Hebdo à Paris. Sur le coup de midi, la nouvelle tombe. 12 personnes ont été brutalement abattues. Les victimes, les gens qui travaillent au sein du journal et parmi eux, de talentueux dessinateurs, caricaturistes : Charb, Cabu, Wolinski, Tignous mais aussi 8 autres personnes. Il s’agit d’un attentat d’abord contre ces personnes, ces êtres humains faits de chaire et de sang mais aussi contre la liberté d’expression; En effet, les autres se proclament appartenant à la mouvance d’Al Quada. On pourra voir sur internet les images terribles d’un des terroristes abattant froidement d’une balle dans la tête un policier déjà à terre. S’en suis une terrible traque qui durera jusqu’à vendredi et l’élimination de ces 2 monstres.

J’avoue être d’abord stupéfiée et ensuite très triste. Cabu a bercé mon enfance avec le Club Dorothé. Son air taquin lorsqu’il s’amusait à faire ses gribouillis à l’antenne restera dans ma mémoire pour longtemps. Il était apaisant à regarder. Un sourire d’ange. Un esprit brilliant et une humanité sans limites, comme tous ses collègues d’ailleurs. Ce mercredi le monde a non seulement perdu d’immenses talents mais la liberté d’expression a été attaquée de plein fouet et cela, il ne faut pas laisser faire.

jesuischarlie

Dans l’après-midi, le hashtag #jesuischarlie commence à faire son apparition sur le net. Tous le monde l’adopte et c’est normal. En toute honnêteté, je me tâte. Je suis terriblement triste de ce qui s’est passé mais à la fois effrayée. Ce n’est peut-être que le début ? Je ne crois pas si bien dire… hélas.

Jeudi 8/1/2015

Après une nuit difficile, je me réveille avec une sensation de lourdeur et de tristesse. La journée ne sera pas facile. Je dois me rendre aux obsèques du papa de mon collègue. C’est assez loin. J’y vais avec d’autres collègues. 1H30 de route sous une pluie battante avec un risque d’aquaplanage constant. Dans la voiture, nous discutons de tout et de rien mais le coeur n’y est pas. Arrivé sur place nous assistons à la cérémonie. Nous découvrons une famille écrasée par la douleur et je ne peux m’empêcher de repenser au décès de ma grand-mère début Novembre. Les enterrements, j’ai horreur de ça. Nous sommes tous la pour témoigner notre respect au défunt et soutenir les membres de la famille mais je pense que nous trainons tous avec nous des sentiments et des souvenirs qui remontent. Difficile d’assister à cela sereinement. J’ai donc été coupée du monde de 11H à 15H30.

En consultant les nouvelles je découvre l’assassinat des policiers à Paris. La presse annonce un évènement non lié à l’attentat de la veille mais dans la soirée les versions et théories changent. Je prend réellement peur. Mais ou est-ce que ça va pas s’arrêter ? Paris c’est pas loin…

Jeudi soir en rentrant, je découvre mon Macbook qui est arrivé mais je n’ai pas le temps de le déballer. J’ai aussi reçu mes bottes de chez Duoboots. Je vous en parle plus tard. Vers 20H, un coursier me livrer mes jus de fruits pour ma détox de vendredi.

IMG_1104

Vendredi 9/1/2015

Je me lève et conduit ma fille à l’école. Je rentre afin d’entamer mon télé-travail et ma cure dotés. En faisant une pause, je découvre avec stupeur et horreur, la prise d’otage d’une épicerie… à Paris. Horreur… J’avoue paniquer à ce moment, d’autant plus que la veille, j’avais lu une déclaration de Bart De Wever qu’il ne fallait pas avoir peur ou céder à la panique. Je ne sais pas ce qu’il lui fait lui pour avoir peur. Je pense à la tuerie au Musée Juif de Bruxelles. La aussi, des vies innocentes ont été arrachées sous le couvert de la religion. Je ne comprend plus rien et suis perdue. J’ai peur pour ses gens qui sont prisoniers d’un détraqué. Rapidement le lien avec le tueur de la veille est fait et très rapidement aussi, la presse relate le lien avec les tueurs de Charlie Hebdo. Et la, je crains l’avenir. Mais combien sont-ils et ou vont-ils s’arrêter. Mes beaux-parents suivent le fil de l’actualité en direct à la télévision. Moi, je bosse et je fais ma détox. Je n’arrive pas à avoir les yeux rivés sur ce qui se passe. Tout ce que je souhaite c’est que ça s’arrête. Que ces brutes soient arrêtées et que toute cette violence cesse. En début de soirée, l’assaut est donné et tous les terroristes sont neutralisés. Malheureusement, 4 victimes viennent se rajouter à un bilan déjà très lourd.

Samedi 10/1/15

Je me lève un peu avec la peur au ventre. Que va-t-il se passer aujourd’hui ? Hormis des fausses alertes, fort heureusement, il ne se passe rien. Ouf. On peut enfin se recueillir et panser nos plaies. Se reconstruire et avancer. Ne pas céder à la panique et ne pas s’arrêter de vivre. Ce serait donner à ces monstres ce qu’ils souhaitaient : la terreur et la peur. Une polémique fait rage sur les réseaux sociaux. Pour respecter le deuil, les publications « futiles » sont critiquées violemment par certains et défendues par d’autres. Pour moi, le deuil est une chose personnelle et ce n’est pas un manque de respect de recommencer à vivre comme avant. Dommage, vraiment dommage. J’aurais espéré qu’un peu plus de tolérance pourrait surgir de ces évènements mais ce ne sera pas le cas.

Le midi nous faisons une petite sortie resto italien. J’en avais envie depuis plusieurs jours. Dans l’après-midi, repos à la maison et soirée devant The Voice. Même si quelques jolies voix se sont révélées au public et que Zazie ramène un peu de fraicheur, je trouve que l’émission manque cruellement de peps. Je suis presque contente lorsque cela se termine.

J’enfile mes nouvelles bottes que je trouve carrément terrible. Enfin, je trouve des bottes à ma taille de mollet.

Capture d’écran 2015-01-11 à 13.10.28

Dimanche 11/1/15

Nous allons la faire cool aujourd’hui. Il fait moitié beau, moitié moche dehors. On dirait que la météo du jour a beaucoup de mal à se décider et puis demain, c’est retour au boulot. Il y a aussi le démontage de notre beau sapin car la, il est temps. Et puis le linge… tout ça. Une grosse pensée pour les gens qui participent au grand rassemblement à Paris. Je suis avec vous en pensées et en conviction.

Merci de m’avoir lu et bon weekend, bonne semaine à toutes et à tous.

1 COMMENT

  1. J’ai réagi exactement comme toi aux nombreux commentaires de critiques qui évoquaient le « respect » par rapport aux morts de Charlie Hebdo… De quel droit critiquer les sentiments des autres ? Vraiment dommage de telles polémiques dans des moments pareils… je me suis dit que certain(e)s n’avaient vraiment que ça à faire…
    Sinon, elles sont top tes bottes ! Gros bisous

Laisser un commentaire