Mes aventures au pays du ménage…

3
85 vues

Cela fait un long moment que j’y pense. Que cela me trotte dans la tête. Et puis la, vendredi dernier, en rentrant, j’ai décidé de me lancer. Je vais te consacrer un article. Oui, parce que tu le vaux bien et ce… dans tous les sens du terme.

Depuis de long mois, voir même quelques années, tu as mis un petit peu de piment dans ma vie. Tu es la personne qui toutes les semaines se charge du nettoyage de mon logement et du repassage de mon linge. Ta mission est donc de rendre mon quotidien plus simple. Tu es censé venir, un jour par semaine, faire ce ménage que moi, je ne peux physiquement plus assumer.

Ce travail n’est pas simple et je respecte grandement ton courage à vouloir accepter cette mission. Mon logement n’est pas non plus simple à nettoyer et j’avoue que ma rigueur par rapport au lavage du linge connait de nombreuses ratées ce qui génère des volumes de repassage plus ou moins aléatoires. J’ai mes tords c’est certain.

Vu que ton travail est difficile et que toi aussi, tu as ton quotidien, de temps à autre, voir même assez régulièrement, tu décommandes. Un rendez-vous médical, un membre de la famille à secourir, un problème administratif, cela peut arriver à tous le monde, je le conçois. Je ne suis pas un monstre, vraiment pas. Hélas, toi, tu n’es vraiment pas gâtée et les pépins se présentent plus ou moins tous les 15 jours…

Après, il y a la réalisation des tâches. Au début de ta mission, je t’ai très humblement demandée de faire une estimation du temps requis afin de nettoyer notre petit logement et de repasser notre linge. Mais toi, tu ne fonctionne pas comme ça. Non, non, toi tu voulais impérativement que ce soit moi qui te dise combien de temps tu devais travailler. Problème. Chacun travaillant à son rythme, je n’ai, je pense, jamais réussi à trouver d’estimation correct pour le travail à réaliser. Moi qui suis orientée résultat trouve cela donc difficile de voir qu’à mon retour du boulot, tu as pris tous mes Titres Services mais tu me laisse 1 manne de linge. Cela ne m’arrange pas du tout. Ce sont des réglages et un jour, peut-être, je comprendrais ton rythme et trouverais la façon de m’y adapter.

Malgré ces péripéties, nous avançons toutes les deux sur un chemin difficile, certes, mais nous avançons, enfin je crois.

Et puis, un jour, tu m’annonces cette fabuleuse nouvelle : tu es enceinte. Oh joie ! Oui, joie, car je ne suis pas un monstre et que malgré mes péripéties de maman, l’arrivée d’un enfant est une belle étape dans la vie. Et donc, commence cette longue période de 9 mois qui n’a pas été facile. Faire le ménage est un job physique et donc enceinte, les choses ne sont pas simples. Tu as du mal, je le comprend et je l’accepte même. Malgré tout, tu poursuis et cela est tout en ton honneur.  Et puis autour du 6ème mois, tu commences à éprouver de nombreuses difficultés. C’est déjà bien que tu aies pu poursuivre jusque la. Tu me propose alors de nous adjoindre les services de belle-maman. Belle-maman viendra t’aider pour les choses plus complexes, plus lourdes. Instinctivement prise d’un sentiment de scepticisme, tout simplement parce que, je ne connais pas belle-maman et ensuite, parce que je n’ai pas envie de payer la même prestation 2 fois. Tu comprend, l’argent ne pousse pas non plus sur une plante verte sur ma terrasse.

Je rencontre belle-maman qui ne parle aucune des langues que je pratique. Ce n’est pas faute d’avoir un peu de réserve car je pratique couramment 3 langues et me débrouille dans une 4ème. La langue principale de belle-maman m’est totalement inconnue et celle qu’elle parle en seconde langue, même si dans le pays ou il est pratiqué, je le comprend bien, ici, ça ne passe pas du tout. La différence de latitude sans doute ? Au prime abord très sympathique, belle-maman est une personne positive mais avec laquelle il m’est donc totalement impossible de dialoguer sinon par langage des signes. Tu m’explique que tu te charges du briefing et que l’équipe se charge du reste. OK, très bien. Je suis toujours de nature à croire en la bonne fois des gens moi donc on y va. Je ne remarque rien de différent même si le résultat du travail est toujours aussi aléatoire mais je me dis que sans ménage ce serait pire.

Et puis vient le moment ou tu m’annonces que tu vas arrêter car trop fatiguée. Je savais ce moment imminent et même si mon coeur s’est arrêté pendant une minute trente à l’annonce, ta décision a reçu toute ma compréhension. Tu m’annonce donc que belle-maman est dispo et partante pour prendre le relais pendant ton congé de maternité. Même si une petite voix dans ma tête me dits, oui mais est-elle prête pour la mission en solo, je me laisse convaincre. Après tout, commencer à chercher une autre personne, c’est très compliqué. Je vous passe les agences qui viennent et qui disent : « ah non mais ce n’est pas possible de nettoyer chez vous ». Certes, je le conçois c’est compliqué car peu d’espace de rangement et beaucoup de choses mais voila, impossible pour une agence de nettoyage de nettoyer un appartement ? C’était plutôt une question de comment la demoiselle allait faire pour éviter de s’abimer ses ongles en résine… Je vous passe cette épisode pathétique de ma recherche de femme de ménage.

Juste avant de prendre ton élan pour ta nouvelle vie de jeune maman, tu m’explique aussi que chez toi, les mamans s’occupent de leur bébé. Au prime abord, je n’ai pas trop compris ce que cela sous-entendais par rapport à moi ou mes compatriotes mais je l’ai assez rapidement saisi lorsque tu m’as annoncée que tu prenais le congé parental ! Ah bien oui, en Belgique, nous avons des possibilités de congé parental plutôt intéressant même si très loin de ce qu’offre les pays scandinaves. Et donc tu reviendras dans 10 mois… Ah, donc belle-maman fera l’interim pendant 10 mois. 10 mois… Ca fait 1 an ça ? Oui madame.

Bon, allez, on y va. Ai-je le choix ? Non, pas vraiment.

Et c’est la que les choses ont vraiment tournées au grand n’importe quoi. Car belle-maman ne comprend absolument pas ce que je lui demande et belle-maman est encore moins dans le résultat que toi. Belle-maman agite le torchon mais l’endroit touché par le torchon n’est pas nettoyé. Je crains qu’elle n’aie une très mauvaise vue car le soir quand je rentre, j’observe les nombreux endroits qui n’ont pas été nettoyés. Belle-maman n’a pas l’air d’aimer le nettoyage des vitres non plus. Par contre, elle est spécialiste du nettoyage de four qui est fait quasiment toutes les semaines, malgré une utilisation très sporadique. Le changement de draps, elle aime ça aussi, même si toutes les parures ne sont pas à son gout. Elle aime aussi retourner les vêtements. Un vêtement plié est un vêtement retourné. Si si. Mais si ce n’était que ça… Belle-maman a aussi un sens du rangement qui est étonnant. Les petits jouets dans une boite à Zip pour le feu, qui contient encore des Zip évidemment, c’est vraiment pas top. Et puis refuser de poser une paire de draps bien spécifique pour une raison qui m’échappe totalement. Ou bien ne pas mettre les poubelles dans des sacs poubelles mais plutôt dans des boites en carton et puis insister sur le fait que l’on connait l’endroit ou sont stockées les sacs poubelles. Mais ce n’est pas tout. Belle-maman est malheureusement aussi un peu destructrice. Elle laisse de jolies griffes bien profondes sur la télé, elle griffe la plaque de cuisson dans la cuisine et puis n’hésite pas à faire tomber des objets fragiles, jette des parties indispensable au fonctionnement de l’aspirateur à la poubelle, brule des vêtements au repassage, etc… Et la, ça devient franchement difficile. Car belle-maman nie tout. Ce n’est pas moi.

Et la, j’attend impatiemment/patiemment ton retour. Car celui-ci devrait être imminent et j’espère que tu trouveras toute la motivation pour venir à mon secours ou plutôt au secours de mon appartement car il a besoin de toi. Nous avons besoin de toi. Et même si entre les efforts et le résultat, il y a un décalage certain, je m’y ferais. Mais reviens, s’il te plait, reviens. Merci !

3 COMMENTS

  1. Hahaha quand la geekette se met au ménage !
    Pas de femme de ménage chez moi, j’ai trouvé une autre solution : Le robot aspirateur. Ils en sortent des modèles qui aspirent et qui passent la serpillère en même temps maintenant… Sur un an de ménage je pense que l’investissement vaut le coup.

    • J’y ai pensé, sauf que chez nous, y’ plein d’étages avec des niveaux dans les étages. Et l’aspirateur-robot ne fait pas le repassage, ne nettoie pas la cuisine et la salle de bain et ne range pas la vaisselle… donc bonne idée mais inadaptée à mon logement 🙂

Laisser un commentaire