Première année du bachelor… check! enfin presque

0
671 vues

Comme vous le savez, j’ai repris des études. Je vous en parlais ici. La, à l’heure ou je vous parle, j’ai passé cette année scolaire, 14 examens et le moins que l’on puisse dire c’est que j’ai réussi mon démarrage haut la main. Mes résultats, mon bulletin électronique, sont enfin arrivés et j’ai obtenu 85%! Je ne vous dis pas à quel point je suis contente. 

Pour être tout à fait honnête avec vous, j’ai 4 examens à passer encore en Août mais c’était programmé. En effet, le système à distance permet de programmer ses examens plus ou moins quand on le veux. Ce n’est donc pas une deuxième session pour ceux et celles qui voudraient le penser.

Premier bilan: c’était dure. Pour moi, d’abord. Je ne vous dis pas le nombre de soirées et weekend passés à étudier. Avec parfois des moments de désespoir, à me demander pourquoi je me suis lancé la dedans. Je n’en ai pas vraiment besoin. Mais j’aime ça. Et surtout, cela me permet de me certifier par rapport à mon métier. Pour ma famille ensuite. Car une famille avec une maman qui s’enferme dans son bureau tous les weekends, ce n’est pas très marrant. Et puis c’est devenu un peu la catastrophe quand ma crise de polyarthrite est venue se mêler à la fête. Alors que j’avais pris une semaine pour bien étudier à fond, celle-ci s’est réveillée et c’est bien elle qui m’a fait repousser ces fameux 4 examens. Et j’ai bien fait.

Pour les résultats je suis globalement très satisfaite. Bon il est vrai que sur certains cours, j’aurais pu mieux faire. Mon Big me l’a d’ailleurs bien fait comprendre. Et très honnêtement, si j’avais plus de temps, j’aurais repassé les 2 examens en question. Mais la l’objectif c’est de finir le bachelor et puis c’est tout. Même si une distinction serait une très très belle revanche. Il y a 20 ans, ça s’est surtout joué au photo finish. Et merci aux délibérations. Mais ça, c’était il y a 20 ans. Aujourd’hui, il y a une véritable envie et soif d’apprendre. Motivation qui n’était pas aussi présente à cette époque-la. Et ça, ça change vraiment tout. Les examens oraux sont plus vécus comme des échanges et on prend avec beaucoup plus d’ouverture, le fait de constater que l’on a fait une faute, le conseil d’un prof, etc. Il est vrai que l’enjeu n’est pas du tout le même. Tout ça m’oblige à regarder l’enseignement un peu différemment.

Pitchoun aussi a eu une très bonne année et ces résultats sont très bons. C’est une bosseuse et elle a fait d’énormes progrès. D’étudier comme ça, en même temps que ma Pitchoun, c’est une sensation assez indescriptible. Je pense que elle aussi trouve cela sympa.

Bon bien y’a plus qu’à passer mes 4 derniers examens fin Août et on pourra vraiment appeler cet année un belle année estudiantine réussie!

Laisser un commentaire